Voyageur, Présent tome 1Année de sortie : 2008

Auteur : BOISSERIE/STALNER/BOURGNE/GUARNIDO
Editeur : Glenat



Collection : Grafica

Album Cartonné/48 pages couleurs

Date de parution : 13 Novembre 2008

ISBN : 978-2-7234-5555-8

Sur les quais de la Seine, à Paris, un promeneur et son chien découvrent le corps inanimé et extrêmement abîmé d’un homme nu, aux cheveux blancs, portant une cicatrice en forme de « V » au front. L’intervention des secours se fait rapidement mais les urgentistes ont peu d’espoir de sauver leur étrange patient. Clara Fabiani, en fin de garde, se voit contrainte de rester, de pratiquer la chirurgie nécessaire et de superviser les examens et analyses. Bien vite, elle se rend compte avec stupeur des extraordinaires facultés de régénérations de l’homme qui semble jouir d’une sorte de pouvoir d’accélération métabolique. A son réveil, celui-ci la fixe de ses yeux vairons et affirme la connaître. Parallèlement, les services secrets de la police s’intéressent de près à ce cas. Voilà 50 ans qu’il n’y a plus de traces du Voyageur et il semblerait qu’il soit de nouveau là. La traque peut reprendre et tout le monde se place sur les starting blocks.

Le cycle présent commence très fort avec le début d’une chasse à l’homme qui promet d’être âpre et soutenue. L’opposition entre les deux frères Fish et Lou, irrémédiable, devient extrêmement violente. De nouveau, Clara ne connaît pas le Voyageur. De nouveau il va devoir la conquérir. Car, comme toujours, il a besoin d’elle. Pour ce second cycle, c’est Marc BOURGNE qui dessine. Dans ce tome, les rues de la capitale française (en plus des bâtiments et de leurs perspectives) sont si bien rendues que l’on a l’impression de les arpenter en même temps que les personnages. Les expressions des visages et les plans serrés notamment sur les expressions des yeux sont très réussis. Encore un très beau travail sur cette série qui n’en finit pas de nous captiver et nous propose une fois de plus une très belle couverture de GUARNIDO.

Dorénavant nous cherchons à savoir si le présent permettra de prévenir les erreurs du passé… mais nous n’en saurons pas plus avant le 24 mars 2009. En attendant, rien n’empêche de relire le cycle futur dans son intégralité.

Tiphaine