Heavy LiquidAnnée de sortie : 2007

Auteur : POPE Paul
Editeur : DARGAUD





256 pages traitement comics en bicromie

Sortie le 26 octobre 2007

ISBN :978-2205-059995-3





Le comic book de Paul POPE “Heavy Liquid” paru aux USA en 1999 vient d’être édité par les éditions DARGAUD. Le scénario n’a pas vieilli. L’histoire se déroule dans un futur proche, avec un environnement très contemporain. « S » est un ancien policier qui trafique avec son partenaire Luis. Ils ont volé aux Clowns (hommes de mains d’une organisation mafieuse) du Heavy Liquid. Ce métal étrange dont personne ne connait véritablement l’origine est très recherché. « S » a trouvé une utilisation particulière à ce métal. En le faisant chauffer, le Heavy Liquid se transforme et permet de décupler les perceptions.

Le problème, c’est que les Clowns veulent récupérer leur marchandise. Et que leurs manières sont assez radicales, ce qui entrainera la mort de Luis.

S va devoir tenter de se faire oublier quelques temps. Il souhaite simplement revendre le Heavy Liquid à son commanditaire. Et comme tout ne peut pas se dérouler sans incident, le commanditaire va lui demander s’il accepterait une nouvelle mission : retrouver une artiste pour qu’elle sculpte avec du Heavy Liquid. Le problème vient du fait que l’artiste en question a disparu de la circulation 5 ans auparavant et qu’elle est une ancienne relation de S. S’en suit une longue quête où S va mener ses recherches, tout en tentant d’échapper aux Clowns et à ce policier aux pouvoirs pyro-kinésiques.

Paul POPE vous immerge dans un monde dur, sans concession. Le dessin transcrit parfaitement cette ambiance. Avec un encrage très sombre, de grands traits appuyés, des personnages aux visages marqués. Paul POPE s’est occupé de toute la réalisation de son comic book : scénario, dessin, encrage. Et le résultat est intéressant. S étant une sorte d’anti-héros, un peu looser dans sa vie personnelle, mais ayant de grande capacité d’un point de vue professionnel. Le mystère autour du Heavy Liquid tient bien en haleine. Et l’explication finale est tout à fait satisfaisante. Les choses s’accélèrent sur la fin, peut être un peu trop. 20 pages de plus auraient permis d’avoir un peu plus de détails. Mais déjà les 200 pages permettent d’avoir une histoire bien ficelée.

Si vous n’accrochez pas sur le dessin, forcez vous tout de même, car le scénario tient la route. Et tout en ayant une partie science-fiction, le côté enquête est également très présent. Cela permettra aux fans de SF et de polar de se retrouver autour de ce comic book de Paul POPE.