Batman, la légende Tome 1 Année de sortie : 2013

Auteur : HANEY Bob/APARO Jim
Editeur : Urban Comics



Collection: DC Archives
Date de sortie: 30 août 2013
Pagination: 544 pages
ISBN: 9782365772525

Il est toujours bon de revenir aux sources. Cette expression s’applique parfaitement à cette édition très intéressante proposée par les éditions Urban Comics. Ce tome 1 de Batman reprend les épisodes 98 à 122 des éditions The Brave and The Bolt, qui furent publiés entre 1971 et 1975.
A cette époque Batman est certes un justicier, mais surtout en tant qu’adjoint de la police de Gotham. Il ne s’agit pas de ce riche miliardaire à la cave remplie de gadgets en tout genre qui ferait mourir d’envie 007. Batman est là pour faire régner l’ordre autant que faire se peut. S’il doit utiliser ses poings, il n’hésitera pas. Par contre, hors de question d’employer une arme à feu.

Mais comment s’imposer face à la pègre dans ces conditions ? La réponse est simple : avoir de solides alliés. Tout de suite vous allez penser à Robin. Oui, celui-ci est bien présent. Il sert à merveille Batman, comme il se doit. Mais même à deux, la tache serait trop lourde.
C’est pour cela que vous allez croiser : les Teen Titans, Dead Man, The Arrow etc. Tous sont là dans le même but : réussir à assainir la ville de Gotham City, dont certains quartiers sont laissés aux mains des malfrats.

Du côté du scénario, Bob HANEY vous livre de courtes histoires. A chaque chapitre, l’aventure est bouclée. La mission est remplie, grace à Batman ou à ses recrues. Comme le souligne Martin WINCKLER dans la préface, Batman n’est pas systématiquement le personnage principal. Les autres super-héros qui font leur apparition ont parfois plus d’importance que le chevalier noir, qui à l’époque n’est vétu que de bleu !

Cette vision de Batman, parfois très affaibli, comme lorsqu’il est cloué dans un fauteuil roulant après avoir pris un balle dans le torse, est très éloignée de celle que nous connaissons actuellement. Certes, le message qui est transmis par le comics fait parfois sourire par son ton moralisateur. Il n’en reste pas moins que le but a du être atteint : divertir et éduquer. Il n’y a jamais de violence gratuite, de sensationnalisme. Batman est au service de la justice et il n’y a que cela qui compte. Et si vous trouvez le discours un peu daté, rappelez vous que les parutions originales datent de plus de 40 ans !

Du côté du dessin, le trait de Jim APARO est très marqué. Très vif et rythmé, il donne beaucoup d’allant aux dessins. Si les cases ne sont pas stupéfiantes, certaines n’en demeurent pas moins marquantes pour autant. C’est-à-dire qu’il ne faut pas vous attendre à avoir des pleines pages remplies d’action. Pour autant, même si le découpage est assez serré, il n’en demeure pas moins que le rythme est là. Cette succession de carrés permet un enchainement rapide. Les informations se succèdent et l’aventure bat son plein. Si certains dessins sont très simples, en quelques traits Jim APARO fait passer toutes les émotions utiles. La position du personnage, un mouvement, une attitude, un regard, il y a toujours un petit quelque chose dans chaque case, qui fait mouche. C’est cette précision qui donne envie de continuer votre lecture. C’est peut-être imperceptible au début, mais après avoir lu 3 chapitres vous vous rendrez compte que vous êtes devenu accro. Et que cet énorme pavé de presque 600 pages qui constitue le tome 1 de Batman, n’est pas prêt de vous tomber des mains !

Urban Comics vous offre la possibilité de (re)découvrir l’une des glorieuses périodes de Batman. Pourquoi s’en priver ?
Pour nous, ce fut un vrai beau moment de lecture avec toute la bouffée des souvenirs d’une époque révolue mais où la patte de l’artiste reste toujours la meilleure et procure un grand plaisir.
Que vous soyez nostalgique de la période ou curieux de savoir comment c’était avant votre naissance, vous allez trouver beaucoup de plaisir à la lecture de ce Batman, la légende Tome1.


Xavier