Alisik, 3- printempsAnnée de sortie : 2014

Auteur : VOGT/RUFLEDT
Editeur : Le Lombard



Album cartonné/80pages couleurs
Format Comics 17.7 x 24.8 cm
Date de parution 3 octobre 2014
ISBN : 9782803633715

Malgré les efforts des habitants du cimetière, les travaux reprennent et les pelleteuses menacent les tombes de plus belle. Mamie Ortis a définitivement disparu et les revenants ont peur de subir le même sort.
Mais c’est aussi le printemps, la saison des amours, et Alisik se plaît à éprouver ses premiers émois pour Ruben. Soudain, elle se rappelle précisément les circonstances de sa mort. Elle comprend En quoi elle est liée à Ruben.

C’est toujours un réel enchantement que de regarder chaque album d’Alisik. Le récit reste simple et sympathique, orienté adolescents. Cependant, la charte graphique, les personnages et les décors, remplis d’influences digérées représentent un vrai régal.
Je ne m’en lasse pas et savoir qu’il ne reste qu’un tome à la série me chagrine fortement.

Dès la couverture, l’ensorcellement joue. En l’effleurant du bout des doigts puis en la passant sous un certain jeu de lumières, on découvre les démons intérieurs de l’héroïne entremêlés aux pétales des fleurs de cerisiers.
Seuls les traits d’Alisik, un peu trop forcés (lèvres et surtout joues rougeoyantes l’apparentant aux vieilles poupées automates), me gênent parfois. Le reste de l’univers est simplement parfait, magique.

Mélange de genres magnifique, entre manga gothique, comics fantastique et fable ancienne, saupoudré de problématiques adolescentes, Alisik est une série unique et incontournable pour tous les amateurs de beau surnaturel.


Tiphaine