Polar, 1- Venu du froid Année de sortie : 2016

Auteur : SANTOS Victor
Editeur : Glenat Comics



Collection Glénat Comics
Format : 232 x 170 mm
176 pages noir/blanc/rouge
Date de parution : 13/01/2016
ISBN : 9782344012079

Un des meilleurs tueurs à gage de sa génération, si ce n’est le meilleur, Black Kaiser, se retrouve traqué par les membres de l’organisation qui l’employait jadis. Ces nouveaux exécuteurs sont bien évidemment hyper entraînés et sur équipés. Mais peut-être sont-ils un peu trop sûrs d’eux ?
Dans tous les cas, Black Kaiser n’a pas du tout l’intention de mourir… pas encore. La traque peut commencer dans la neige profonde ou dans les bureaux de l’organisation Damoclès, personne ne se trouve vraiment à l’abri…

C’est une longue traque quasiment sans parole que nous allons vivre avec ce premier tome de la bien nommée série Polar. Les visages ont une tendance carrée ou anguleuse et c’est souvent aux rides des personnages que l’on devinera leur état d’esprit. Le découpage est très efficace, avec des pleines pages violentes, pleines d’action, amenées par des enchaînements de mini cases carrées s’attachant sur des détails de pleine importance.

Trois tonalités (plus que des couleurs) s’entrecroisent et se chevauchent : rouge, noir et blanc. Parfois même l’une répond à l’autre sous forme d’ombré ou carrément comme une sorte d’inverse vidéo. Là où on pourrait s’attendre à un ton, on retrouve son opposé. D’ailleurs les rouges ne signifient pas que la mort ou le sang. Ils servent à mettre subtilement en relief certains éléments primordiaux des cases.
Evidemment, on pense au Sin City de Frank Miller. Mais pas que. Les influences apparaissent ici comme très digérées. Elles nous mettent une véritable claque graphique.

La narration est hyper claire même si l’enchaînement de certaines cases (scènes de traque principalement) peut parfois nous embrouiller. Pas besoin d’explications supplémentaires. Ici tout est question de survie. Et l’expression « l’homme est un loup pour l’homme » prend tout son sens. Surtout dans la première partie avec ses paysages glacés.

Un thriller âpre et percutant où les protagonistes jouent leur vie à tout instant.

Tiphaine