Suiciders, T1 Année de sortie : 2016

Auteur : BERMEJO Lee
Editeur : Urban Comics



Collection : Vertigo classiques
Album cartonné/ 160 pages couleurs
Date de parution : 22 avril 2016
ISBN : 9782365778619

Imaginez que The Big One est bel et bien arrivé. La vie en Californie en a été radicalement transformée. La ville de Los Angeles se nomme désormais New Angeles. Mais les anges ont disparu, enterrés sous les décombres du tremblement de terre.
Qui dirige la ville? Une entreprise privée, qui ressemble plus à une organisation mafieuse, en réalité. La ville est coupée du reste des Etats-Unis par un grand mur, gardé par des soldats armés, qui abattent sans sommation tous ceux qui tentent de s'introduire à New Angeles.
Quelle vie est il possible de mener à New Angeles ou au pied de son mur ? Une existence dure et violente. La raison du plus fort (et du plus pourri) est toujours la meilleure. Tout ne fonctionne que par des combines et des arrangements. Mais personne ne sort gagnant de cet état de fait.

Au milieu de cette misère humaines, certaines personnalités attirent les projecteurs : Les suiciders.
Les jeux du cirque permettaient de divertir les Romains. Le même principe est employé par Mulholland Cop et Grayson, à New Angeles. Tout est simple : deux hommes entrent dans l'arène, un seul en ressort vivant. Aucune règle. Aucune restriction. Des pièges un peu partout : lames tourbillonnantes, pieux, lance-flammes sont à éviter, en plus des coups mortels de l'adversaire.
Le maître incontesté en la matière est "Le Saint". Mais qui est il vraiment ? C'est la question que se pose beaucoup de monde, surtout cette jeune journaliste, Sheila Cutter, qui tente un numéro de charme auprès du célèbre combattant. Jusqu'où cela va-t-il la mener? Quelles seront les conséquences de son investigation?
De l'autre côté du mur, un autre combattant est entrain de gagner ses galons "Straniero". Le désespoir habite ses yeux de cocker, mais il a encore quelques gouttes de sentiments à partager. Seront-elles la cause de sa propre perte ou l'occasion de s'élever au dessus de son atroce quotidien?
Dans ce panier de crabes où tout le monde se bat avec son prochain pour ne pas finir étouffé au fond de la basse, qui aura assez de chance pour s'en sortir sans trop de cicatrices ?

Rien n'est simple dans cette nouvelle série, scénarisée et dessinée par Lee Bermejo, avec la couleur de Matt Hollingsworth.
Pour en savoir d'avantage sur cet auteur, vous pouvez écouter son interview réalisée lors de Paris Comics Expo 2016 Lien ici.

Lee Bermejo a voulu faire une histoire noire, comme une aventure de James Elroy. Ces côtés très sombres et corrompus de la ville frappent fort. De ce point de vue, le comics est très réussi.
Pour ce qui est du dessin, le talent de Lee Bermejo est connu de tous. Il sait comment donner du dynamisme au récit, avec ce souci de la mise en scène et son art du découpage.
Rien n'est figé dans Suiciders. Les images se succèdent, puissantes, violentes, poignantes.
Vous pouvez avoir des cases bien délimitées, très classiques, puis une double page où la narration vous saute aux yeux.
Tout à été bien étudié et calibrer pour vous offrir une expérience spectaculaire et mémorable.

Les enjeux dans Suiciders : la vie de chaque personnage.
Lee Bermejo vous permet de toucher du doigt la lutte de gens que le destin accable dans un futur post apocalyptique sans merci. Tous les intervenants de cette tragédie possèdent beaucoup de charisme. Ce qui vous procurera des sensations fortes lors de votre lecture de ce premier volume de Suiciders.

Suiciders vous changera des histoires de super héros habituels si vous suivez le travail de Lee Bermejo. Pour autant, les combats menés par The Saint et Straniero, qu'ils soient intérieurs ou extérieurs, vous offrent une nouvelle confrontation du bien contre le mal.

Où se situe la limite fixée par la morale ? À vous de le découvrir par la lecture de ce premier tome de Suiciders, un nouveau chef d'oeuvre signé Lee Bermejo.


Xavier