Harley Quinn & Power Girl Année de sortie : 2016

Auteur : CONNER A./PALMIOTTI J./GRAY J./ROUX S.
Editeur : Urban Comics



Collection : DC Renaissance
152 pages couleurs
Date de parution : 3 juin 2016
ISBN : 9782365778824

En marge des séries consacrées à Harley Quinn et à Power Girl, un one-shot les réunit pour un voyage intersidéral farfelu et rempli d’embrouilles.
Et l’on peut dire que ce duo se complète plutôt correctement entre la force sidérale de « Pégé » et les idées déjantées mais incroyablement efficaces de la folle à la face clownesque. Les remarques de Harley sont lubriques et hors de propos mais elle sait trouver des armes à peut près à n’importe quel endroit de l’univers. Et plus important, s’en servir.
Power Girl paraît comme une jeune femme décérébrée et plutôt naïve, voire inutile. Mais quand elle déclanche sa force d’attaque, il n’y a plus rien à dire. Le spectacle est au rendez vous, surtout si elle se bat contre un des ses clones robotisés.

Côté dessins et couleurs, j’ai un peu l’impression de me retrouver dans un comics des années 90. Il ne s’agit pas d’une critique en soit, vu que cela correspond bien à la narration. Le soucis c’est que la dite narration reste quand même assez basique (avec certaines répliques vraiment inutiles et des personnages carrément pathétiques comme Vartox). Du coup, j’aurais apprécié plus de spectaculaires dans les dessins avec des cases plus explosives et beaucoup plus remplies par les actions principales.

Ce comics fait suite à la rencontre des deux héroïnes dans un chapitre d’Harley Quinn. Les auteurs se sont lâchés pour faire encore plus dans le loufoque et le burlesque d’une série que pariait déjà sur le versant parodique.
On peut toutefois le lire seul sans aucun souci de compréhension ou d’immersion dans le monde.
Je le conseillerais plutôt à ceux qui apprécient déjà le côté décalé de la série principale.

Tiphaine