Heart Beat Année de sortie : 2017

Auteur : LLOVET Marie
Editeur : Ankama



Album cartonné/146 pages couleurs
Date de parution : 20 janvier 2017
ISBN : 979-1033503798

Eva est scolarisée dans le lycée le plus huppé de sa ville. Mais elle doit son inscription à un piston. En effet, la mère d’Eva fait le ménage dans la famille de Mack et Amber depuis toujours. Pas la peine de compter garder le secret. Du coup, la jeune fille est persécutée par certains et même harcelée par Violetta. En outre, elle est fascinée par Donatien, qui jouit d’une aura importante dans tout l’établissement. Un jour, elle le surprend entrain de boire le sang d’une jeune fille qu’il vient de tuer. Au lieu de le fuir, Eva se rapproche du meurtrier, de plus en plus ensorcelée.

Décidément, les jeunes filles mal dans leur peau au lycée et plongée dans des actes plus ou moins violents ou répréhensibles ont la côte en ce début d’année 2017 (ex : Alena de Kim W. Anderson ou Sukeban Turbo de S. Runberg et V. Santos chez Glénat Comics). Avec Heart Beat, ce qui nous intéresse, c’est avant tout le traitement graphique de Marie Llovet. Ces couleurs pastelles tout d’abord qui contrastent avec la violence des faits. Cette ambiance très art déco qui se dégage des architectures ensuite. On n’y prête pas attention à cause des événements assez chocs qui se déroulent dans l’album, et pourtant la délicatesse et la beauté des lieux contrastent encore plus avec le vice des personnages. On aime aussi ces insectes, surtout les papillons, annonciateurs et porteurs de messages mortuaires qui parsèment les cases.
Le scénario, quant à lui, s’avère assez classique avec des personnages très typés qu’on retrouve dans beaucoup de récits similaires. A l'instar d'autres héroïnes du même âge comme celle de la série Awkward, Eva tient un blog. Avec cette différence que personne ne semble le lire. Elle souffre des absences d'une mère aimante mais débordée. Elle veut s'extérioriser et choisit l'interdit pour le faire. Mais les ambiances graphiques sont là pour donner une forte identité à cet album.

Une belle variation donc pour cette histoire adolescente entre vampirisme et polar noir à serial killer.

Tiphaine