Walking Dead , tome 29 : La ligne blanche Année de sortie : 2018

Auteur : KIRKMAN Robert/ADLARD Charlie
Editeur : Delcourt



Collection : contrebande
Album souple/152 pages NB
07/03/2018
978-2-7560-9350-5

Une fois n'est pas coutume, dans cet album de Walking Dead, nous allons assister à une longe phase de transition.
Les pièces vont bouger sur l'échiquier, mais aucune ne sera sacrifiée par Robert Kirkman… pour l'instant en tout cas.
Il a choisi de les avancer au plus près du précipice, l'avenir pourrait ne pas être des plus radieux pour bon nombre d'entre eux.

Après les derniers événements, il est l'heure de passer à la reconstruction. C'est aussi l'occasion de faire quelques modifications. En tout cas c'est ce que pensent certains dont Dwight. Mais que faire quand les évolutions souhaitées ne sont pas acceptées ? Ça, ce sera l'un des nouveaux problèmes de Rick.
Lui qui a encore tant perdu, va se retrouver seul, une fois encore. Celle de trop? Il faudra patienter encore un peu pour le savoir.
Il a décidé de se lancer une fois de plus dans l'inconnue, par l'intermédiaire de Michonne et Eugène. Un voyage s'engage pour savoir qui est cette voix de l'autre côté de la radio. Amie ou ennemie ? Mystère à l'heure actuelle.
Maggie elle aussi va se retrouver face à son destin. Quant à Negan, il n'a pas fini de nous surprendre.

Sur ces 6 chapitres, le scénario de Robert Kirkman a été travaillé avec un soin tout particulier. Il arrive à nous donner des informations sur plusieurs groupes en même temps. Comme sur la page 78, avec 4 cases, pour trois lieux.
Toujours à la recherche du rythme parfait Robert Kirkman sait jouer avec nos nerfs: "il va le faire, c'est sûr... Ha non... Ha si… mais pas de la façon dont je m'y attendais...". Toujours ce petit revirement, cette légère variation qui relève le récit et lui donne la saveur qui nous plaît depuis les débuts de la série. Comme pour le jeu proposé entre la page 116 et la page 117.

Le dessin de Charlie Adlard est toujours aussi agréable. Sans fioriture ni concession. Quand il s'agit de représenter la souffrance physique ou psychologique, il n'y a pas de trait plus expressif que le sien.
Sans dire que ce volume de Walking Dead est celui les regrets et des lamentations, il faut bien avouer que Charlie Adlard nous offre un beau florilège de son talent en la matière. De part la simple position qu'ils prennent et qu'ils occupent dans la case, vous avez une bonne idée de leur état d'esprit.

Ce nouveau volume de Walking Dead n'est pas palpitant, dans le sens où l'action n'y est pas beaucoup présente, mais c'est l'occasion de stimuler votre imagination. De nombreux cliffhangers sont au programme. À avoir éparpillé tout le monde, cela donne presque autant de situations critiques à gérer par la suite.
De quoi s'agira-t-il? Nous devrons attendre le prochain tome intitulé "nouvel ordre mondial".

En bonus à la fin de ce Walking Dead, les première planches d'une nouvelle série scénarisée par Robert Kirkman.
Pour lire notre chronique de Oblivion song : Lien ici


Xavier