Le Sculpteur (nouvelle édition) Année de sortie : 2018

Auteur : MC CLOUD Scott
Editeur : Rue de Sèvres



Nouvelle Edition avec cahier graphique et entretien
Album cartonné/520p.
Date de parution : 04/04/2018
ISBN : 978-2369819899

David Smith a plein d'homonyme et du mal à se frayer un chemin jusqu'à la célébrité. Ce David Smith là est sculpteur et espère percer un jour. Il a eu un bref moment de gloire, appuyé par un mécène qu'il a rejeté. Restent les illusions perdues et le deuil non digéré des membres de sa famille qui l'ont quitté l'un après l'autre.
Un soir d'anniversaire où il se sent plus délaissé qu'un autre jour, il se retrouve face à la réincarnation de la mort sous la forme de son oncle Harry. Arpès une longue discussion (très introspective) la faucheuse lui propose un pacte : devenir célèbre mais avec une durée de vie réduite. David pense ne plus rien avoir à perdre et accepte de mourir dans 200 jours maximum en devenant un sculpteur reconnu.
Puis, David renconte Meg et en tombe amoureux. Les certitudes volent en éclat mais le contrat demeure...

Conte philosophique sur la créativité, la place de l'artiste et la reconnaissance des autres, ce comics de Scott Mc Cloud est d'une densité impressionnante de quelques 500 pages. Mais il faut bien cela pour s'approprier toute la complexité du personnage, ses doutes, ses changements de lignes de vie, son adaptation à l'environnement. La réflexion sur l'art est très poussée et vraiment intéressante. Menée autour de la courte vie qu'il reste au héros et à ses choix, toujours très humains. La courte échéance du contrat permet d'accélérer la narration pour entrer dans le vif du sujet de la réflexion sur la création mais aussi sur la relation amoureuse complexe entre David et Meg.

Cette nouvelle édition est agrémentée d'un prologue sous forme d'interview de Scott Mc Cloud dans laquelle il éclaircit différents points de l'ouvrage. Ainsi, si vous avez trouvé – comme moi – que l'oncle Harry avait les traits de Stan Lee, sachez qu'il n'en est rien! Mc Cloud nous précisant qu'il s'agit de feu son beau-père, dont une photo est ajoutée à l'entretien. On apprend d'ailleurs qu'il a pu lire un des exemplaires de Le Sculpteur tout juste sorti de l'impression peu avant son décès.

Le sculpteur est une oeuvre forte, très prenante et passionnante au niveau de sa réflexion. Son tout bon scénario revisite magistralement le mythe du pacte avec la mort. Il constitue aussi une belle ode à la créativité et à ses démons. On aime vraiment beaucoup!

Tiphaine