Deadly Class T7, Ione Like Blood Année de sortie : 2019

Auteur : REMENDER Rick/CRAIG Wes
Editeur : Urban Comics



Collection Urban Indies
Cartonné/120 pages couleurs
Date de parution : 08/02/2019
ISBN : 9791026815891

Les retrouvailles ne sont pas toujours heureuses ! Mais une chose est sûre : l'ennemi de mon ennemi est mon ami, au moins le temps d'éliminer la 3ème inconnue, pour revenir au duel initial.
Après tout, ceux qui ne font pas partie de Kingsdominion ne méritent que de mourir. L'enseignement, dans cette école d'assassins est de haut niveau. Résultat, ces jeunes élèves savent comment faire des dégâts dans l'armée de yakuzas qui vient de leur sauter à la gorge. Cette trêve entre Marcus et Victor pourrait bien être de courte durée, car ce nouvel ennemi n'est pas très vaillant. Reste à savoir qui va demeurer sur ses deux jambes et qui va finir allongé entre 4 planches.
Si certains vont réfléchir aux conséquences de leurs actes, d'autres ne laissent parler que la fureur.
Violence, trahison, souffrance, pardon... Chacun va avoir son lot d'émotion.

Rien n'est jamais fini dans cette lutte incessante. Les règles de Kingsdominion sont simples. Les mafias qui y envoient leurs futures élites ne font pas dans la dentelle. Le combat n'est terminé que quand l'ennemi est bien mort. Il n'y a rien de pire qu'un assassin motivé par la vengeance.
Nous ne connaissons pas l’avenir de tous. Mais il est évident qu’il se teintera couleur sang !
Une violence exacerbée déferle en effet dans ce 7ème tome de Deadly Class.

La mise en scène est primordiale pour cette série virevoltante. Une fois encore tout le monde saute dans tous les sens, au milieu de combats dantesques.
J'apprécie des idées de dessins comme celles utilisées pour la sortie de Brandy, Marcus et Victor, ainsi que la double page qui suit. Certes rien de nouveau, mais cela donne un effet et un rythme qui collent on ne peut mieux à l'ambiance de Deadly Class.
À noter aussi le changement de style graphique proposé par Wes Craig sur le souvenir de l'enfance de Zenzele. Ce qui nous permet d'apprécier une autre palette de son immense talent, tout en nuance, où la douceur de la peinture n'enlève rien à la percutante réalité des faits.

Une série explosive et magnifique, dont la qualité de ne dément pas.

Xavier