Le premier sangAnnée de sortie : 2012

Auteur : Sire Cédric
Editeur : Pré aux clercs



Roman broché/516 pages
Date de parution : 15/03/2012
ISBN : 978-2-84228-468-8

EGALEMENT PARU LE 8 mars : De fièvre et de sang aux éditions Pocket.

Au risque de me répéter, je me vois dans l’obligation de vous dire que la qualité d’écriture de Sire Cédric s’est une nouvelle fois améliorée depuis son dernier roman sorti l’année dernière.
C’est devenu presque un rituel, pour chaque Salon du Livre de Paris, Sire Cédric nous offre un nouvel ouvrage. Vous retrouverez dans Le Premier Sang pour la troisième fois Alexandre Vauvert et pour la seconde Eva Svarta. Les deux policiers se trouvent respectivement à Paris et à Toulouse. Pourtant, une nouvelle série de meurtres particulièrement horribles et sadiques vont les faire se retrouver.

Sire Cédric aime jouer avec nos nerfs. Il a dû bien s’amuser à construire sa nouvelle intrigue. Se jouant des codes, nous entraînant sur de fausses pistes en même temps que ses personnages, pour mieux nous surprendre. Bien que certaines situations ou relations entre les protagonistes aient un petit goût de déjà vu, les rebondissements sont bien trouvés. L’utilisation du Fantastique est très soignée. Dans , le surnaturel n’est pas abracadabrantesque ou risible. Bien au contraire, c’est une peur glacée qui vous envahira lorsque votre logique quotidienne et cartésienne ne pourra plus suivre. Très finement amenés, chaque élément de Fantastique trouve sa place. Et nous ne pouvons que nous dire : et pourquoi pas. Face à de telles horreurs, comment s’en sortir ? Comment poursuivre une enquête ? Alexandre Vauvert et Eva Svarta n’en mèneront pas large. Il leur faudra déployer tout leur savoir faire, faire preuve d’opiniâtreté et bénéficier d’un soupçon de chance. Sire Cédric ne leur épargnera rien, bien au contraire. Et au final, vous vous demanderez s’il est préférable de faire partie des survivants ou non. Car devoir continuer à vivre avec de tels traumatismes ne doit pas être une partie de plaisir.

Quoiqu’il en soit, et au-delà de la violence aussi bien physique que psychologique que subissent tous les acteurs de cette nouvelle histoire, force est de constater que Le Premier Sang est une très belle réussite. L’enquête est passionnante, une fois que vous aurez découvert le premier corps, vous n’aurez qu’une envie, mettre la main sur le tueur pour que cela s’arrête. Mais dans le même temps, vous frissonnerez de vous savoir si proche d’un dangereux psychopathe. Cette alliance de plaisir dans l’action et de répulsion craintive vous laissera dans une étrange atmosphère une fois votre lecture achevée.

D’ailleurs, nous vous conseillons de lire le plus vite possible Le Premier Sang, en faisant le moins de pauses possible. Car il y a urgence à coincer ce criminel sanguinaire. Vivez vous aussi cette précipitation à travers une lecture effrénée… sensations garanties.


Xavier