RiverdreamAnnée de sortie : 2012

Auteur : MARTIN George R.R.
Editeur : Mnemos



Roman broché/322 pages
Illustration de couverture : Alain Brion
Date de publication : février 2012
ISBN : 978-2-35408-132-4


Abner Marsh n’a plus grand-chose à perdre lorsqu’il accepte un tardif dîner avec le pâle et intrigant Joshua York qui souhaite lui proposer un marché. Il est loin d’imaginer que sa solide réputation de capitaine de bateau à vapeur a chatouillé les oreilles de son riche hôte. Ce dernier propose à Marsh de devenir son associé et en échange de renflouer sa compagnie et de lui faire construire le plus puissant vapeur de tout le Mississipi. Impossible de refuser une telle offre. D’autant que la seule condition consiste à ne poser aucune question à York et à le laisser libre de décisions parfois farfelues.
Mais Joshua vit et se comporte étrangement. Il ne se réveille qu’à la nuit tombée, oblige le bateau à faire de mystérieuses escales qui durent bien longtemps et reçoit des invités à la peau blanchâtre et au comportement particulier. Les rumeurs vont bon train et l’équipage risque fort d’abandonner le navire. Toutefois Abner reste absolument fidèle à son associé.
Parallèlement, le puissant planteur Damon Julian paye son homme de main pour lui ramener de jeunes et jolies adolescentes créoles depuis le marché aux esclaves. Toutes disparaissent sans laisser de trace.

Dès le début du roman, on sent la qualité d’écriture de George RR Martin, son goût du détail et son talent pour camper les personnages et pour instaurer des ambiances particulières.
Riverdream a été écrit en 1982, et se place donc au milieu d’une littérature vampirique américaine relativement fournie. Le choix de la Nouvelle Orléans fait bien évidemment penser à Entretien avec un vampire mais on oublie bien vite ces références en découvrant la part primordiale (et originale) de la navigation et du fleuve dans le roman de Martin.
En outre, la vision donnée par l’auteur sur les créatures de la nuit a le mérite d’être personnelle. Le mythe est là mais il se métamorphose sous la plume de Martin, nous offrant de nouveaux angles peu explorés (surtout à l’époque).

Riverdream ne séduira peut-être pas tous les admirateurs de Trône de Fer mais il possède les qualités pour plaire aux amateurs de littérature vampirique ‘‘sérieuse’’ (j’entends donc pas de bit-lit). Le roman est bien écrit et superbement renseigné sur les techniques de navigations avec un steamer. Il se partage entre exotisme et une vision originale du vampirisme avec des personnages bien intéressants même lorsqu’ils sont secondaires (ex : Toby, le cuisinier affranchi ou Valérie, la femme de la nuit hyper séduisante).

Je le recommande donc à ceux qui partagent mon goût pour la littérature vampirique.

Tiphaine