La Constellation du Diadème T.1 OLIUMAnnée de sortie : 2012

Auteur : HERBERT Brian – ANDERSON Kevin J.
Editeur : Orbit



Format 154 x 240
Date de parution: 03.10.2012
ISBN/EAN 978 236 051 071 9


Brian HERBERT (oui le fils de Frank) s'est associé à Kevin J. ANDERSON pour prolonger la saga de Dune, comme vous le savez peut-être déjà. Les deux auteurs, pour le moins prolifiques, ont décidé de créer un nouveau cycle La constellation du Diadème.


Vous retrouverez dans ce premier volume qui porte le titre d'Olium une science fiction très politique.
Après une courte introduction grandiose qui nous explique par quelle traitrise le Commodore Fendelhofer a réussi à faire rendre les arme au Général renegat Tibère Maximilien Adolphus. Vous retrouvez ce dernier, exilé sur une planète lointaine et inhospitalière. Le Général Adolphus y survit en compagnie de bon nombres de ses anciens partisans dans un exil forcé, mais préférable à la mort. Sur place, la colonie s'est bien organisée. Comme Le Général a toujours quelques contacts discrets dans la Constellation, il a su améliorer ses chances de survie. Cela fait maintenant plusieurs années qu'il s'accroche à la surface de cette planète qui porte le doux surnom de Fond de l'Enfer!

Michella Duchenet, dirigeante de la constellation continue de surveiller Adolphus. Si elle lui a laissé la vie sauve, ce n'est pas pour autant pour qu'il se repose ou monte une nouvelle rébellion depuis la zone profonde. Le problème de Michella Duchenet, c'est qu'elle n'a pas qu'Adolphus comme soucis. Sa fille unique est le sujet d'un petit scandale, car elle a pris comme amant Lord Louis de Carre. Celui-ci a laissé son fils gérer les mines d'extraction d'ipérion, à sa place. Cette situation va être exploitée par Lord Selik Riomini, en fin politicien.

Sur Fond de l'Enfer, de nouveaux condamnés débarquent régulièrement. Cette planète est l'occasion de se refaire une nouvelle vie. Elle ne sera pas de tout repos, mais donne encore quelqu'espoir. C'est ce que recherchent Fernando et Vincent. Ils sont là après de graves condamnations et n'aspirent qu'à une chose: partir à l'aventure. Au hasard des rencontres et des caprices du climat, ils vont se voir offrir une belle opportunité par le Général Adolphus : aller explorer la planète...
Leur découverte aura des conséquences irrémédiables.


Brian HERBERT et Kevin J. ANDERSON s'amusent bien. Il vous font suivre plusieurs personnages à la fois, mènent plusieurs intrigues de concert. Cela leur permet de donner du rythme à leur histoire. De vous tenir en haleine comme bon leur chante, en vous donnant une belle révélation, pour bifurquer vers un autre acteur de l'histoire et ne revenir aux conséquences de leur révélation que plus tard. Pour ne pas dire au moment même où un autre événement majeur se déroule. Vous sautez ainsi de personnages en personnages, l'esprit toujours en alerte. Car que ce soit sur Fond de l'Enfer où la vie est difficile ou à la cour de la Constellation où les luttes de pouvoir sont incessantes, il est primordial de rester sur le qui-vive.
Si chacun avance ses pièces avec calme, c'est aussi avec détermination. A chaque fois, les enjeux sont très importants, de nombreuses vies sont dans la balance. Et a priori, certains sont prêts à tout pour arriver à leur fin.


Les personnages sont toujous hauts en couleur. Si certains sont plus sympathiques que d'autres, bien sûr, il n'en reste pas mois qu'ils ont tous un idéal à défendre. Que leur motivation soit egoïste ou altruiste peu importe finalement. Ils ont un but.
Il est très intéressant de découvrir comment Brian HERBERT et Kevin J. ANDERSON ont construit leur roman. A travers des chapitres courts, vous récupérez quelques informations à chaque fois. A vous de les conserver dans un coin de votre esprit pour assembler toutes les pièces le moment venu.


Soyez rassurez, il n'y a pas une grosse révélation qui arrive uniquement à la fin du roman. Au contraire, les données sont distillées tout au long de votre lecture. C'est ce qui est le plus agréable à lecture d'Olium.
Brian HERBERT et Kevin J. ANDERSON vous associent à toutes les intrigues, comme une sorte d'observateur omniprésent.
Olium est une nouvelle saga de science-fiction très plaisante. Amusez vous à rechercher la signification des noms des différents intervenants du roman, cela vous donnera peut-être quelques indices supplémentaires sur leur psychologie ou sur leur destinée. A moins qu'il ne s'agisse que d'un jeu sans incidence. A vous de le découvrir.
Olium se lit avec plaisir et délectation. Brian HERBERT et Kevin J. ANDERSON sont deux auteurs de science-fiction qui n'ont plus rien à prouver. Olium confirme leur indéniable talent.


Si vous voulez voir la (belle) couverture de Manchu sans texte: http://manchu-sf.blogspot.fr/2012/04/olium.html


Xavier