Sans Age - Le Protectorat de l'ombrelle 5 Année de sortie : 2013

Auteur : CARRIGER Gail
Editeur : Orbit



Roman broché/384p.
Traduit de l’anglais (Etats Unis) par Sylvie Denis
Date de parution : 15 mai 2013
ISBN : 9782360510849

Deux ans ont passé. Assez pour que la progéniture d’Alexia balbutie quelques mots peu à propos et pour que Ivy soit la mère comblée de deux jumeaux bien sages (tout le contraire de Prudence Maccon en somme). Biffy s’est plus ou moins acclimaté à son nouvel état de surnaturel et Mme Lefoux s’acquitte de la tâche de drone de la nouvelle ruche vampirique de Woosley. Lord Akaldelma veille sur la bonne éducation de Prudence tout en ayant souvent besoin d’Alexia pour veiller aux transformations gênantes de sa fille.
Tout pourrait continuer ainsi, dans l’ennui le plus parfait pour tout notre petit monde.
Heureusement, le béta de la meute de Kingsair disparaît, la plus vieille reine vampire convoque Lady Maccon et sa fille auprès d’elle…en Egypte, et une ou deux personnes sont prêtes aux plus viles trahisons tandis que d’autres conservent une fidélité indéfectible. Reste à savoir qui et qui !

Toutes les bonnes choses ont une fin. Hélas pourrait-on dire pour la toute bonne série fantastico-humoristique de Gail Carriger. Car l’auteur a su conserver une belle homogénéité sur l’ensemble des cinq tomes du Protectorat de l’ombrelle. (Comme souvent, le choix de l’éditeur Orbit, d’attribuer la même traductrice, Sylvie Denis, à l’ensemble de la série y joue pour beaucoup).
Ce cinquième tome conclut donc la série de façon magistrale en bouclant ce qu’il y avait à boucler et en conservant quelques légères zones d’ombre de ci de là pour laisser planer un infime espoir que tout n’est pas fini.
Ce volume nous montre des personnages véritablement aboutis. L’aventure suit son cours en dépassant les frontières du Vieux Continent pour aller en Egypte, jusqu’aux fondations des meutes et des ruches. Une Histoire des clans surnaturels et paranaturels qui nous est contée avec toujours autant de fraîcheur et d’humour par Gail Carriger.

Chapeaux, ombrelle et feuilles de thé, les acteurs et les êtres fantastiques londonien investissent le pays de pharaons pour un condensé de mystère, d’amour et de tragicomédie tout à fait délectable !
Une toute bonne conclusion au Protectorat de l’Ombrelle qui aura su me charmer dès son premier tome.


Tiphaine