Coeurs de RouilleAnnée de sortie : 2013

Auteur : NIOGRET Justine
Editeur : Le Pré Aux Clercs



Collection Pandore
Borché/274 pages
Parution : 13 septembre 2013
ISBN :978-2842285074

Pour lire les premières pages de ce roman : lien ici

Pour connaître la présentation de l’éditeur : lien site Le pré aux clercs

Justine Niogret est une auteure particulièrement reconnue ces dernières années dans le monde de l’imaginaire. Avec ce roman destinée à la jeunesse, Justine Niogret développe un imaginaire urbain et robotisé dans lequel la magie reste présente.

C’est un exercice très délicat que de prendre comme personnages principaux un couple formé d’un jeune garçon, Saxe et un(e) robot(e), Dresde. Comment faire en sorte que nous puissions ressentir un minimum d’empathie envers une machine ? Même si elle est de forme humanoïde, il ne s’agit que d’un assemblage de rouages et de boulon. Et si le secret se trouvait dans la magie ? Dans ce petit quelque chose qui fait que chaque objet est différent. Que lorsqu’un artisan met tout son cœur à l’ouvrage, il devient un artiste, à tel point qu’il peut créer de véritables chefs d’œuvre ? Et si Dresde était l’un d’entre eux ? Dans ce cas tout est possible. Elle peut alors échanger, comme tout un chacun avec Saxe. Celui-ci pourra trouver en Dresde, une sorte de réconfort, une aide, un soutien. Malgré cela, un véritable gouffre les sépare, car quoi qu’il arrive, quelles que soient leurs intentions, leur état respectif les rend si différents l’un de l’autre. Et dans le même temps, ils sont si complémentaires.

Ce duo se retrouve dans une ville volante où la vie n’est en rien une partie de plaisir. La mort rôde. Elle est en chasse. Elle est affamée et insatiable. Avec un petit côté vicieux, sadique. Il faut dire que lorsque l’on s’appelle « Pue la viande », c’est qu’il y a un passif assez lourd. Surtout pour un automate. Il est devenu un véritable tueur en série. Son petit plaisir malsain : détruire les automates pour manger la boule d’énergie que contient leur corps.
Dresde et Saxe vont devoir faire face à ce terrible ennemi, aussi impitoyable que déterminé. Et surtout plein de ressource, grâce à sa magie.
Malheureusement pour Dresde et Saxe, la ville ne sera pas leur alliée. Au contraire, tel un labyrinthe aux mille yeux, elle ne sera là que pour resserrer son étau. Cela n’arrêtera pas pour autant les deux rebelles, car ils n’ont qu’une idée en tête : retrouver La Porte. Celle qui permettrait, selon la légende, de pouvoir quitter la ville. Et par la même occasion échapper à « Pue la viande ».

Justine Niogret vous propose à travers Cœurs de Rouille, une aventure rythmée par la fuite de ses personnages. Où les rebondissements sont fonction de l’issue des combats. Rien n’est vraiment joué d’avance. Et surtout, chaque victoire laisse de terribles cicatrices, si bien que vous vous demanderez comment Dresde et Saxe font pour continuer à avancer. Et si la réponse était aussi simple que : c’est une question de survie ? A moins qu’il ne se passa autre chose, de plus mystérieux, de plus profond. Car la ville a aussi ses petits secrets et réserve bien des surprises (bonnes ou mauvaises).

Justine Niogret avec Cœurs de Rouille signe un ouvrage qui fera voyager les plus jeunes dans une ville surprenante. Les plus âgés, qui auraient l’idée de ce pencher sur ce roman y verront de multiples références littéraires et cinématographiques. A vous de vous faire votre propre idée sur ce qui compose cette cité à la fois magique et maléfique.



Xavier