Berazachussetts Année de sortie : 2013

Auteur : AVALOS BLACHA Leandro
Editeur : Folio SF



Folio SF N°458/224pages
Traduit de l’espagnol par Hélène Serrano
Date de parution : 29/08/2013
ISBN : 9782070450947

Et si l’on pouvait « vivre » tranquillement au milieu de la population tout en étant une zombie ? Quelle idée saugrenue allez vous dire. C’est pourtant le point de vue développé par Leandro Avalos Blacha dans son roman Berazachussets.
Ce roman qui a été primé en argentine en recevant à l’unanimité du jury, le prix Indio Rico.
Ambiance très abrasive pour Berazachussetts. Cette ville tentaculaire, mégalopole de tous les excès, où la violence, la corruption, la drogue font la loi. L’absurde côtoie la bêtise humaine et le mauvais goût. Rien ne vous sera épargné dans cette caricature poussée à l’extrême de notre société. Vous retrouverez quelques noms de marque actuelle et quelques transformations qui restent très explicites. Cette dénonciation des excès de notre vie quotidienne se fait sur un ton très décalé au travers du portrait de plusieurs femmes.

Vous allez faire la connaissance d’un groupe bien soudé (en apparence) de 4 copines : Dora, Milka, Baetriz et Suzana. Elles sortent ensemble, s’amusent, se moquent. De vraies amies semble-t-il. Sauf qu’elles ont toutes des petits soucis, qu’elles masquent avec plus ou moins d’habilité. Si vous prenez Suzana, qui a quelques hallucinations avec le fantôme de son mari qui vient la hanter. Il faut dire qu’elle l’a assassiné ! Dora a un goût pour la décoration des plus douteux et rien ne l’arrête…
Ces 4 femmes sont somme toute de simples ménagères, mais avec cette dose de folie qui est commune à tous les habitants de cette ville de Berazachussetts.

Leur vie va être quelque peu bousculée lorsqu’elles vont faire la rencontre de Trash, une jeune femme que les 4 amies pensent victime d’un viol. Après l’avoir recueillie, elles vont sympathiser malgré l’attitude des plus surprenantes de Trash, notamment sont attrait pour la viande humaine. Et pour cause, Trash est une zombie !
Mais ce n’est pas une zombie comme vous avez l’habitude d’en rencontrer. Trash a toute sa tête, elle parle, se comporte « normalement » pour une habitante de Berazachussetts. Certes, elle ne comprend pas très bien pourquoi il est préférable qu’elle ne se promène pas torse nu, elle aime manger de la chair humaine, elle n’a peur de personne et se moque de ce qui lui arrivera le lendemain. Mais cela vient aussi de son côté punk qui, associé à sa condition de zombie, fait un cocktail explosif.
Pour autant, si Trash est un personnage haut en couleur, elle n’est pas spécialement le personnage principal de ce roman incroyable. Tous les protagonistes semblent sortis du chapeau d’un magicien fou. Tous sont atteints de différentes névroses ou comportements étranges. Le résultat est incroyable. Si l’action qui se déroule fait parfois un peu mal, ce n’est pas si grave. En tout cas, personne à Berazachussetts ne s’en formalisera plus de 30 secondes. Il y a tant d’excès qu’un peu plus ou un peu moins ne fait aucune différence.

Ambiance acide et caricaturale pour ce roman qui décape de Leandro Avalos Blacha.


Xavier