Cœur d’Acier Année de sortie : 2014

Auteur : SANDERSON Brandon
Editeur : Orbit



Roman broché/336 pages
Traduction de l’anglais (Etats-Unis) : Mélanie Fazi
Date de parution : 3 janvier 2014
ISBN : 9782360511037

Un jour un éclair a foudroyé des hommes sur la planète. Ils se sont alors retrouvés doués de dons spéciaux. Depuis ce jour, ces hommes aux pouvoirs puissants s’appellent des Epiques. Malheureusement, ils n’ont pas choisi de devenir des héros. Ils ont préféré prendre le pouvoir et asservir les hommes par la violence, la répression et la peur.
Un des plus influents d’entre eux, Cœur d’Acier, possède la ville de Newcago. Mégalopole qu’il a su plonger dans une nuit sans fin et dont il domine les sources d’énergie.
Les Epiques s’avèrent quasi impossible à détruire. Cependant chacun d’eux possède une faiblesse.
Or, du haut des ses 10 ans, David a vu l’inimaginable : Cœur d’Acier a saigné.
Depuis, David ne souhaite qu’une chose, assouvir sa vengeance en rejoignant le seul groupe organisant une révolte contre les Epiques. On les appelle les Redresseurs et peut-être qu’ils pourront l’aider à détruire Cœur d’Acier ?

Ce nouvel univers créé par Brandon Sanderson dans Cœur d’Acier se montre moins original que celui de Fils des Brumes.
On évolue ici dans une vision SF du monde oscillant entre imagerie steampunk (surtout pour les armes et vêtements) et des décors post apocalyptiques.
L’ambiance reste très bien rendue et les personnages dynamiques et plaisants permettent une lecture très agréable. L’effet de surprise du lecteur réside surtout dans la nature néfaste des Epiques. Car leurs super pouvoirs sont bien connus de tout amateur de SF. Les surnoms qui leur sont attribués en fonction de leur pouvoir et leurs catégorisations en fonction de leurs dons s’avèrent assez inventifs.
Les scènes d’action sont remplies d’adrénaline et nous tiennent à chaque fois en haleine. Les inventions technologiques apparaissent très détaillées et fort intéressantes.
Comme à son habitude, Brandon Sanderson, construit des personnages attachants, écorchés par la vie et qui ne livrent que le minimum de leurs secrets.
Cependant, les retournements scénaristiques sont un peu trop clairs et anticipés. Ainsi, les révélations finales ne surprendront pas forcément le lecteur.

Cœur d’Acier est un agréable roman bien écrit et bien traduit avec un monde terrifiant et fascinant, des personnages marqués qui éveillent rapidement notre intérêt, et des méchants aussi puissants que charismatiques.


Tiphaine