CavatinesAnnée de sortie : 2008

Auteur : ESLERE Laure
Editeur : L'Olibrius Céleste




Roman, 440 p.


Illustration : Magali Villeneuve


Date de parution : Janvier 2008


ISBN : 978295306300404





C’est bel et bien un savant mélange de genres que nous propose Laure ESLERE avec son premier roman « Cavatines ». Alors que je pensais me plonger dans un énième roman vampirique se réclamant d’Anne RICE, j’ai d’emblée été troublée par les liens (avoués je pense) de cet ouvrage avec la littérature du XIXème siècle. L’époque décrite, les relations entre les différents protagonistes, et également le style utilisé par Laure ESLERE rappellent cette période faste de l’histoire littéraire. La relation des personnages avec Paris, par exemple, n’est pas sans rappeler les quelques Frédéric MOREAU et autre RASTIGNAC, auquel le personnage Raphaël GUERIN vole carrément la réplique la plus célèbre : « A nous deux maintenant ! » en s’adressant à un autre lieu dont je laisse la découverte au lecteur. Enfin, le flamboyant personnage Julien CASTEL évoque fortement le fameux et non moins ambitieux Bel-Ami. Mais ne vous y trompez pas, si ce fort bel hommage au XIXème siècle se révèle rondement mené, nous lisons bel et bien un roman du genre fantastique. Les humains de cette aventure y côtoient bon gré mal gré des démons et des anges voire des esprits ou des vampires. Des personnages en perpétuelle quête d’identité qui vont nous mener bien au-delà du seul monde terrestre. Mais « Cavatines » est aussi un roman d’amour qui s’appuie sur son style (utilisations parfaites des techniques du roman épistolaire et du journal de bord) pour sublimer les sentiments de personnages complètement perdus et qui ne savent pas communiquer. Enfin, nous faisons face à une véritable ode à la musique, une cavatine, que laure ESLERE a judicieusement découpée en une ouverture, deux chœurs espacés par un intermède et un final. De quoi vivre un vrai concert ! L’intermède s’avère extrêmement plaisant et surprenant. Il a su me replonger dans mes souvenirs d’enfance et je peux vous garantir son interactivité complète. Vous ne serez pas déçus en le découvrant et vous vous plongerez certainement avec application dans un autre genre littéraire abordé par ce décidément très original roman. Initialement, l’auteur pensait publier ce texte sous la forme d’une bande dessinée. Cela aurait été fort dommage compte tenu de la qualité du roman. Saluons l’Olibrius Céleste pour avoir offert sa chance à une jeune écrivain et pour avoir sorti une publication d’une telle originalité. Voici donc une histoire passionnante, décalée, tantôt démoniaque, tantôt angélique, très agréablement écrite, qui vous laissera comme orphelin une fois votre lecture achevée avec très certainement un petit air de musique dans la tête.




Tiphaine