Les Lames du Cardinal 2, l’Alchimiste des ombresAnnée de sortie : 2013

Auteur : PEVEL Pierre
Editeur : Folio SF



Folio SF N°460
Broché/416 pages
Illustration de couverture : Hervé Leblan http://www.zedrimkomtru.com/
Parution : 12 aout 2013
ISBN : 9782070448630

La fameuse équipe d’espions épéistes de Richelieu s’est reformée avec succès dans Les Lames du Cardinal, le premier tome de la trilogie de Pierre Pevel. Mais une nouvelle mission délicate les attend. Délicate car elle implique la plus grande intrigante de l’époque, Alessandra Di Santi, alias l’Italienne. Cette dernière demande la protection du Cardinal (son ennemi) en l’échange de renseignements sur un possible complot contre la cour de France. Mais si elle a besoin de protection, c’est parce qu’elle se serait attirée les foudres de la dangereuse organisation Griffe Noire et que le complot impliquerait un vieil et terrible ennemi des Lames, à savoir le secret Alchimiste des Ombres.
Beaucoup d’incertitudes et de manigances entourent donc cette délicate mission. Mais le Cardinal compte une fois encore sur les talents de ses fidèles serviteurs.

Pierre Pevel joue toujours sur le côté feuilletonesque de sa saga. Avec des petites portions de chapitres qui sautent d’un personnage à l’autre, d’une action à la suivante (ou bien à celle qui se déroule ailleurs au même moment).
Dans ce second tome, l’intrigue prend plus de temps à se mettre en place, car on se focalise sur l’espionne qui se trouve au centre de toutes les attentions. On apprend à s’en défier plus qu’à la connaître intimement. Puis on voit à quel point les différents membres des lames sont complémentaires dans leurs talents.
Il faut aussi bien porter son attention sur le prologue qui nous offre un regard de premier choix sur le rôle des sœurs châtelaines dans la lutte contre certaines traitrises employant des dragons.
La deuxième moitié de ce roman s’accélère significativement et les complots, traitrises, mensonges et manipulations vont bon train ! Les protagonistes jouent des rôles différents et se déguisent à loisir. Cela nous entraine dans une narration de plus en plus passionnante dont les combats à l’épée et les attaques de sang-mêlés dragons rythment le jeu. Ajoutons à cela les mugissements de tarasque, les morsures de salamandres géantes et le cliffhanger inquiétant de la dernière page pour que L’Alchimiste des ombres nous ensorcelle bel et bien.

Une très bonne suite qui confirme tout le bien que nous pensions de la saga Les lames du Cardinal et tout le plaisir que nous procure sa lecture.



Tiphaine