Le Monde caché d’Axton HouseAnnée de sortie : 2015

Auteur : CANTERO Edgar
Editeur : Super 8



Roman Broché/388 pages
Traduit de l’anglais par Paul Benita
Date de parution : 9 avril 2015
ISBN : 978-2-37056-024-7

Un jeune anglais d’une vingtaine d’années, A., hérite de façon totalement surprenante de l’immense propriété américaine de son richissime oncle éloigné Ambrose Wells. Accompagné d’une jeune fille muette de 17 ans, Niamh, il se rend donc en Virginie afin de prendre possession de son bien.
Ce chaste couple insolite décide vite de s’installer à Axton House pour la vie puisqu’elle offre la possibilité de ne jamais travailler.
Mais bien vite des événements étranges se produisent. Un cambriolage étant le moins bizarre au milieu d’apparitions fantomatiques supposées dans la salle de bain, de nuits agitées ponctuées de rêves compliqués pour A., d’un labyrinthe végétal dans le jardin, d’une maison elle-même labyrinthique qui cache de multiples énigmes, de la disparition du majordome, et d’une réunion aux accents sectaires qui se tiendrait dans la maison à chaque solstice d’hiver.

Le monde caché d’Axton House est un roman très ludique plein de rebondissements, de révélations et de jeux de piste. Cette habitation gigantesque fait immédiatement penser à l’hôtel de Shining même si la comparaison s’arrêtera assez vite.
Les codes et enquêtes diverses nous émoustillent et nous entraînent dans une aventure passionnante dont il est difficile de lâcher le fil. Ce roman est de ceux que l’on peut lire d’une traite. Car il s’agit d’un thriller très stimulant pour l’esprit.
Les deux personnages principaux possèdent un charisme très particulier. Leurs réactions sont imprévisibles. Et nous suivons leurs actions virevoltantes avec une grande curiosité. On ne peut s’empêcher de comparer Niamh à Lisbeth Salander (Millénium) la surdouée blessée, virtuose de l’informatique. On sait que l’adolescente est muette mais pas de naissance et surtout elle manie les objets technologiques avec une incroyable ingéniosité.

Notre attachement pour les personnages est aussi dû à la forme originale du roman. Partiellement présenté sous la forme de journaux de route des deux personnages principaux, Le monde caché d’Axton House s’apparente à un roman épistolaire. D’ailleurs, on y trouve de nombreuses lettres adressées très régulièrement à une mystérieuse tante Liza qui semble devoir être tenue au courant de tous les événements vécus par nos héros. On découvre également des factures, des transcriptions d’enregistrements audio et vidéo diverses, des prospectus publicitaires et… des codes ! (Heureusement, dans sa grande générosité, Edgar Cantero nous fournit des tutos très précis pour tenter de les résoudre).
Cette forme d’écriture variée et originale rend la lecture fluide et attractive, ludique en somme. Gageons que vous prendrez comme moi beaucoup de plaisir à cette lecture.



Tiphaine