Reproduction interditeAnnée de sortie : 2015

Auteur : TRUONG Jean-Michel
Editeur : Folio SF



Folio SF N°516
Poche/576pages
Date de parution : 4 mai 2015
ISBN : 9782070461400

Jean-Michel Truong est un spécialiste de l'intelligence artificielle. Avec son roman Reproduction Interdite, il s'attaque à un sujet toujours très sensible d'un point de vue étique, le clonage.
Pour avoir fait des études de psychologie et de philosophie, Jean-Michel Truong sait qu'il va agiter les consciences. Vous qui allez découvrir son texte dans cette édition actualisée chez Folio SF, gardez en mémoire qu'il fut édité une première fois en 1989.
Ce qui va vous frapper, c'est la pertinence du traitement que vous offre Jean-Michel Truong. Je ne saurais vous dire à quel point le texte a été remis au goût du jour, mais vous aurez l'impression que le texte a été rédigé hier.

Mais qu'en est-il de l'histoire ? Vous allez avoir sous les yeux un énorme dossier qui contient d'innombrables notes de services, compte rendus d'interrogatoires, d'écoutes téléphoniques, e-mail... Mais d'où cela provient-il? Qui a constitué ce dossier? Qui êtes-vous pour avoir accès à ces données ultra sensibles?
La question n'est pas là en réalité.
Ce qui va vous occuper, c'est de comprendre de quelle façon étrange le juge Norbert Rettinger, a mis le doigt dans un engrenage dont il ne connaissait pas l'ampleur.
Ce juge d'instruction, connu pour sa rigueur, est sur le point de faire le lien entre deux affaires qui n'ont a priori aucune relation l'une avec l'autre. Voyez vous même : le professeur Hugues Ballin, ancien prix Nobel, qui a été le premier à réussir le clonage d'un être humain est retrouvé mort dans une chambre d'hôtel. Dans une prison, suite à des émeutes, onze détenus décèdent dans un incendie. Quel lien entre des malfrats et l'un des hommes les plus riches du monde pour avoir su commercialiser ses découvertes scientifiques ?
Rien ne relie ces deux tragédies, mais c'était sans compter sur l'intuition du juge Rettinger et l'aide d'Agatha. Agatha est une intelligence artificielle, qui peut effectuer des recherches de documentations, élaborer des hypothèses, tirer des conclusions en quelques secondes. Une aide précieuse, pour ne pas dire indispensable. Surtout lorsque l'on s'aperçoit qu'Agatha sait faire la différence entre une recherche en toute légalité et la récupération de données en piratant un serveur. Le juge Rettinger peut également compter sur un policier intègre, le commissaire Simonot, qui sait comme personne faire la lumière sur des éléments ténébreux.
Petit à petit, le juge Rettinger va se rapprocher d'entreprises de clonage. Un marché très lucratif. Car les clones ne sont pas des êtres humains. Ils sont créés et élevés sous la surveillance de vétérinaires pour servir de pièces détachées à des personnes riches, qui ainsi peuvent jouir de la vie sans se préoccuper de leur santé. Une source de donneurs compatibles en cas d'accident également.

Trouvez-vous cela choquant ou utile? Là est toute la question sou jacente du roman.
Quand est on un être humain a part entière?
Pourquoi un clone n'est-il qu'un morceau de viande?
Cela vous rappelle les débats religieux pour savoir si les femmes ont une âme ou la controverse de Valladolid peut-être ?
Ce sont ces 3 grandes interrogations que vous pourrez tenter de résoudre pendant votre lecture de Reproduction Interdite.

Ce roman est une source inépuisable de questions. Entre l'enquête et l'utilisation des clones dans cette société qui pourrait être la notre, il y a de quoi discuter. C'est ce qui fait le talent de Jean Michel Truong : provoquer une réflexion dans la tête du lecteur, en plus de passer un bon moment avec une solide intrigue. Preuve qu'il est possible de se faire plaisir tout en travaillant ses méninges.
Société paradisiaque ou horreurs inhumaines, faites votre choix éthique. En attendant le juge Rettinger a des dossiers brûlants sur son bureau. Soyez curieux : penchez vous par dessus son épaule pour décortiquer chaque pièce.



Xavier