Tim Sans-dragonAnnée de sortie : 2008

Auteur : LAROCHE Agnès
Editeur : Oskar jeunesse




Roman broché/196 pages


Collection : romans junior/Edition : Oskar Jeunesse


Illustration de couverture : Krystel


Date de parution : 18 septembre 2008


ISBN : 978-2350003467


Timothée est un jeune garçon qui vit seul avec sa mère en Ironde. Un tyran nommé Reuter domine le pays et attaque sans vergogne les contrées avoisinantes. La mère de Timothée est précieuse pour le despote. En effet, c’est la seule dresseuse de dragons qui soit aussi talentueuse. Or, pour ses conquêtes, Reuter a besoin du plus grand cheptel possible. Quant au père du jeune garçon, il serait prisonnier quelque part dans le vaste monde. Son fils n’a qu’une idée en tête : partir à dos de dragon et retrouver son père. Alors, lorqu’arrive son anniversaire et que sa mère lui apporte son cadeau, Timothée s’attend forcément à un dragonneau. A sa place, c’est Anok, un poussidragon, qu’il reçoit. A quoi va-t-il pouvoir lui servir ? Ce n’est certainement pas grâce à cette bestiole d’élevage qu’il va enfin perdre son surnom de Tim Sans-dragon. Les autres enfants d’Ironde vont pouvoir se moquer de lui à loisir… Sauf si Anok était un poussidragon particulier.


Voici un roman jeunesse pour les enfants d’une dizaine d’années fort agréable à lire. Il respecte les codes classiques de la fantasy avec le tyran, la quête initiatique du préadolescent, le père éloigné de la famille, les dragons, les conquêtes. L’introduction d’une nouvelle espèce d’animal extraordinaire, le poussidragon, s’avère très intéressante. Un peu de modernité dans un monde féerique ne fait jamais de mal. De plus, l’écriture, très fluide, est à la fois agréable à lire et avec un peu de vocabulaire plus élaboré que celui que l’on peut souvent rencontrer dans les romans pour pré-ados. L’histoire, quoique suivant un déroulement très classique, puise son originalité dans les relations entre le héros et son animal et l’on prend beaucoup de plaisir à la lire. De plus, « Tim Sans-dragon » dispose d’un avantage indéniable pour les romans publiés dans la catégorie fantasy : il s’agit d’un tome unique et pas d’une trilogie ni d’une longue saga avec sept cents pages à chaque volume. Cela est vraiment appréciable car à trop faire dans le détail, on désintéresse facilement le lecteur. Agnès LAROCHE a parfaitement évité cet écueil en nous proposant un récit très dynamique, avec les rebondissements qu’il faut en suivant un scénario parfaitement huilé. Une lecture à conseiller sans hésiter aux jeunes amateurs de mondes merveilleux et à ceux qui n’ont pas encore trouvé leur voie.

Tiphaine