Delivre-nous du MalAnnée de sortie : 2007

Auteur : SCHILLI Virginia
Editeur : Nuit d'Avril

Avec « Délivre nous du mal », Virginia SCHILI prolonge les aventures d’Anders le vampire et Kethel le néphilim qui avaient débutées dans son premier ouvrage « Par le sang du démon ».


Anders s’était réfugié dans un château pour s’isoler du monde et s’endormir. Mais son ancien amant Kethel, en a décidé autrement. Au prix d’un pacte aux conditions des plus défavorables à son égard, il réveille Anders dans l’espoir de pouvoir revivre leur idylle passée. Malheureusement le vampire ne l’entend pas de cette oreille et ne souhaite qu’une chose après un siècle passé coupé du monde : reprendre sa place de seigneur.


Les relations entre Anders et Kethel sont des plus étranges et tumultueuses. Kethel étant dans un état de dévotion et ce malgré la transformation physique qu’a subi Anders. Ce dernier, quant à lui, ne fait que le torturer sentimentalement parlant.


Ici le mythe vampirique est maltraité, selon la volonté de Virginia SCHILLI. Et nous nous retrouvons davantage face à un roman d’aventure médieval fanstastique qu’à un roman d’horreur au sens strict. Anders et Kethel auraient très bien pu être un guerrier barbare et un archer elfe. Ce qui me donne cette impression, c’est la violence qui s’exprime tout au long de ce livre, jusqu’à la scène de bataille finale qui est un véritable combat de masse.


En toute logique, un troisième volume devrait clore cette série. Anders y retrouvera-t-il son corps de femme, comme le souhaite Kethel. Ou celui-ci souffrira-t-il jusqu’à la fin des temps de voir sa dulcinée à jamais disparue ?


Laissons à Virginia SCHILLI le soin de nous le faire découvrir dans sa prochaine production. Pour l’heure vous pouvez vous plonger dans l’esprit dérangé et malsain d’Anders et Kethel si vous aimez les scènes rentre-dedans dans un univers fantastique où les nécromanciens pactisent avec les démons, où les humains sont de simples objets sexuels pitoyables.