Elvis Cadillac, King From Charleroi Année de sortie : 2016

Auteur : MONFILS Nadine
Editeur : Fleuve éditions



Roman broché/ 238 pages
Couverture : Katia Monaci
Photos : ©Marlyn Goodard et Matthew Murray/Corbis ©Istock et ©Shutterstock
Date de parution : 3 mars 2016
ISBN : 9782265099487

Elvis avait un prénom destiné pour aduler le King. Tout comme – du moins le croit-il – sa môman qui l’a ainsi appelé.
En conséquence, il a logiquement enfilé les habits de lumière de son idole après avoir passé une enfance pour le moins houleuse incluant l’enlèvement de sa mère sur un restauroute, la fuite de son père et le décès tragique de sa famille d’accueil.
Accompagné de sa seule amie, un chihuahua relooké avec une banane rose et nommée Pricillia, il sillonne les routes de la Belgique au volant de sa Cadillac à la couleur flashy.
Appelé pour faire un concert à l’occasion de l’anniversaire de la doyenne d’une famille bourgeoise décadente, il fait face au retour de la mère prodigue qui cherche à devenir son impresario.
Mais la fête ne tourne pas vraiment comme prévu, les incidents s’enchaînent. Pour finir, un décès survient et Elvis doit continuer de faire bonne figure et de se comporter comme l’aurait fait –selon lui- son homonyme.

Nadine Monfils a laissé de côté sa vieille héroïne pas piquée des hannetons, Mémé Cornemuse. Elle s’est ici trouvé un nouveau personnage absolument décalé, avec une famille complètement barrée, un mode de vie improbable et des aventures impossibles. Et encore, notre hyper naïf héros ne doit rien à la famille arriérée, et même dégénérée, de la châtelaine chez qui il va se produire…
On peut dire que Nadine Monfils ne fait pas dans la dentelle quand elle dépeint les protagonistes de son roman !
Ajoutons à cela une multitude d’expressions belges (Wallonnes et/ou Flamandes) expliquées dans de rigolotes notes de fin de chapitres où l’auteure ne se prive pas de dire ce qu’elle pense.
Et puis bien sûr le registre volontairement cru, argotique de l’ensemble du roman.
On découvre un O.V.N.I. de type polar avec un meurtre (ou plusieurs ?), du chantage, des complots, un chat avec des mycoses aux pattes, des histoires de gros sous, des vols, du poison, du blues et bien plus encore.

Assurément Rock N’ Roll !

Tiphaine