Sauveur & fils, saison 2 Année de sortie : 2016

Auteur : MURAIL Marie-Aude
Editeur : L'école des loisirs



Collection : Medium
Date de parution : 9/11/2016
ISBN: 9782211230865

Une année a passé. Le psychologue Sauveur Saint Yves a dorénavant cloisonné son cabinet de consultations et son fils Lazare ne peut plus écouter secrètement les histoires des patients. Certains d’entre eux sont restés, d’autres ont guéri ou bien fui. Gabin, l’ado de 17 ans à la mère remplie de troubles de la personnalité, s’installe peu à peu dans la maison, passant ses nuits sur World Of Warcraft et attendant avec impatience ses places pour le concert parisien des Eagles Of Death Metal…
Les nouveaux venus dans le cabinet ou dans la vie de Sauveur ont des histoires peu banales, exacerbées par le quotidien.

Marie-Aude Murail poursuit sa saga quasi sociologique notamment sur la psychologie, le système scolaire, l’adolescence et ses bizarreries, tout en s’ancrant sur les événements de la vie française actuelle. L’actualité est donc bien présente mais avec du recul et surtout un humour délicat et très bien distillé dans cet imbroglio de personnalités divergentes et hautes en couleurs. Ici, la folie douce peut aider à supporter une vie chaotique. Tandis que les vrais problèmes viennent souvent de loin et ne sont jamais évoqués de prime abord. Le psychologue se présente comme un enquêteur qui assemble les pièces d’un puzzle.
L’ensemble du roman est particulièrement bien documenté (tant sur le mal être d’une maîtresse d’école que sur le mode de vie des hamsters) et permet à Marie-Aude Murail de conter l’histoire de M. Saint-Yves et des personnages qui gravitent autour de lui. L’équilibre est parfait entre réalité et rêverie. Avec en point d’orgue un héros presque super héros aux yeux des autres mais lui-même assez fatigué. Vérités et faux semblants se mêlent constamment. Et nous prenons un réel plaisir à démêler le vrai du faux.

Le premier chapitre m’a donné l’impression qu’une suite n’était pas absolument nécessaire car la saison 1 semblait se suffire à elle-même. Cependant, on se trouve vite pris dans les histoires de ces personnages atypiques. Ils en deviennent familiers. Et finalement, ce second tome me parait encore meilleur que le précédent, par son équilibre subtil entre l’informatif et la belle illusion.

Très bon roman, bien écrit, intelligent et ouvert au rêve malgré tout.

Tiphaine