Sang Maudit Année de sortie : 2017

Auteur : ANGE
Editeur : Castelmore



Roman Broché/416 pages
Date de parution : 16 août 2017
ISBN : 978-2362312939

France, XXIème siècle. La Révolution n’a jamais eu lieu. Angie Moretti vit paisiblement avec son père dans le quartier de Belleville près de ses deux amis d’enfance, Matt et Clémence. Ils viennent d’obtenir leur bac et sont des élèves plutôt brillants. Mais ils auront toujours plus de difficultés à trouver une place en grande école ou un poste intéressant que quelqu’un issu de la noblesse. Quoiqu’Angie, ou plutôt Angélique, se trouve relativement épargnée par cette injustice, descendant de la famille de Noaille par sa mère, la Duchesse.
Dans quelques jours aura lieu le couronnement du roi Louis XXIV. Et c’est le moment que choisit sa mère pour réapparaître dans la vie de Angélique pour la présenter à la Cour. Curieuse la jeune fille accepte. Mais ses pensées sont d’abord accaparées par une attaque qu’elle a subit dans le métro. Deux hommes ont cherché à la tuer. Le plus étrange, est qu’ils ont utilisé des méthodes et des armes décrites dans un best seller sulfureux sur Versailles. Son auteur, qui a fuit en Angleterre, y fait état de la présence de vampires à la Cour, en plus des complots divers, histoires de coucheries et empoisonneuses fameuses…

Sang Maudit est une uchronie vampirique habilement écrite par Ange, un duo d’auteurs, qu’on aurait presque envie de rapprocher ici du couple Anne et Serge Golon, les créateurs de la saga Angélique Marquise des Anges ! Tous les codes de la Cour de Louis XIV y sont respectés avec des incursions modernes comme l’électricité (allumée à plusieurs reprises dans le livre) ou le futur roi, adolescent, qui joue aux jeux vidéos toute la nuit avec son page. Les jeunes gens ‘hype’ boivent des tequilas frappées et des mojitos dans les bars fashion de Paris comme… le ‘Bragelonne’. On retrouve les noms des familles célèbres et les complots rappellent ‘La Fronde’. Les clins d’œil sont nombreux comme Mle De Vollanges, meilleure amie du fils De Valmont, ou la maîtresse du régent, femme trouble, nommée Mme de Montesquieu et au prénom évocateur d’Athénaïs (comme Mme de Montespan, maîtresse de Louis XIV et empoisonneuse notoire)…

Le roman est un thriller. Les intrigues à la cour ne suffisent pas. On a donc droit à des vampires et différentes sortes de magies ou de dons. Des mystères, des passés oubliés viennent s’ajouter à ce cocktail détonnant. Comme dans tout récit vampirique qui se respecte, Sang Maudit se veut parfois sulfureux, tantôt érotique tantôt carrément horrifique avec un décor bien léché que n’aurait pas rejeté Anne Rice.

Sang Maudit est un roman fort bien calibré pour les grands ados et les adultes qui veulent frémir. Encore mieux si le lecteur connaît son Histoire de France, c’est un plus pour apprécier l’Uchronie. Pas mal aussi si on a quelques références littéraires appropriées (en vrac : Le Cid, Les Liaisons Dangereuses, La Reine Margot…).

Tiphaine