Contes Myalgiques I – Les terres qui rêventAnnée de sortie : 2007

Auteur : DAU Nathalie
Editeur : Griffe d'Encre

Nathalie DAU

Contes Myalgiques I – Les terres qui rêvent



recueil paru en juin 2007 aux éditions Griffe d'Encre

ISBN : 978-2-9529239-2-7



illustration de couverture : Magali VILLENEUVE





Amateurs et connaisseurs de contes de fées, ce livre est pour vous! L'auteur maîtrise parfaitement le sujet et pousse le luxe jusqu'à invoquer les êtres magiques de toutes cultures et de tous pays. Les contes entraînent en effet le lecteur dans les classiques forêts médiévales d'Europe Centrale ou les brumeuses grèves bretonnes mais aussi, et c'est là une des premières – et fort agréables – surprises, au coeur de l'Inde ou en pleine métropole contemporaine, voire futuriste. Cette diversité de décors permet à notre imagination de voyager à la fois à travers le globe mais également dans le temps au fil de la découverte de ces très originales nouvelles.

Mais ne vous méprenez pas! Si les codes classiques du conte sont respectés et bien reconnaissables, la morale ne sera pas toujours belle. Oublié le « tout est bien qui finit bien ». La réalité rattrape parfois les contes et les fées ne sont pas toujours aussi fragiles qu'on le pense. Nathalie DAU évoque les maux de la société, comme la dure condition des femmes asservies aux désirs des hommes dans « Lucine » ou la misère et l'état de détresse des sans-abris dans « Demain les trottoirs ». Mais c'est l'ensemble de ces contes qui dénoncent les vices de l'être humain et il ya toujours une contrepartie au destin.

L'écriture, fort soignée, plante efficacement le décor et se renouvelle à chaque texte. La mort et la douleur rodent sur ces écrits mais l'amour et la féérie y sont présents d'une manière d'autant plus forte. Chaque conte est plein d'originalité et le sombre pendant des histoires qui semblent habituelles nous tient en haleine à chaque ligne. Le lecteur ne peut deviner facilement l'issu des aventures de ces (anti)héros qu'il rencontre. Cela rend ces textes d'autant plus palpitants.

En outre, ces contes myalgiques sont parfaitement servis par la sympathique présentation de griffe d'encre. Tout y est édudié pour servir le monde imaginaire, jusqu'à la graphie des nombres de la pagination. Les biographies de l'auteur, Nathalie DAU, et de l'illustratrice, Magali VILLENEUVE, courtes et concises marquent par leur style décalé et rendent par là-même le recueil encore plus interessant. Vivement le volet suivant des contes myalgiques! En attendant, voici un vrai livre de contes à possèder absolument dans sa bibliothèque lorsque l'on est amateur du genre.



Tiphaine