La Tour Sombre Tome 3 – Terres Perdues (Livre Audio) Année de sortie : 2018

Auteur : KING Stephen
Editeur : Gallimard Audio



Collection Ecoutez Lire, Gallimard
Lu par Jacques Frantz
Contient 2 CD audio au format mp3.
Durée d'écoute : environ 21h30
Date de parution : 12/04/2018
ISBN : 9782072727009

Les éditions Gallimard nous ont fait patienter presque 10 mois avant de connaître la suite des aventure de Roland, le Pistolero. Nous pouvons désormais continuer l’aventure à ses côtés, tout comme Susannah et Eddie.
Dans ce 3ème volume de la série, intitulé « Terres Perdues », vous allez avoir droit à de belles surprises. Ce qui est bien la moindre des choses pour un texte de 175 chapitres qui est devenu une lecture de 21h30 de Jacques Frantz pour l’occasion.

Nous savons encore peu de choses sur la Tour Sombre que recherche Roland de Gilead. Sa quête semble interminable, mais peu lui importe, il doit continuer, coûte que coûte. Sur ce sujet, nous savons qu’il a déjà payé un lourd tribu.
Rien ne semble fonctionner de façon rationnelle dans les mondes que traversent Roland et ses acolytes.
Il nous faut abandonner nos propres repères physiques et temporels pour nous laisser guider. En effet, il existe une certaine logique à tout ce qui se passe. Le petit groupe formé est un Ka-tet.
Il a sa raison d’être. Nous en saurons un (tout petit) peu plus sur le sujet au fur et à mesure de ce 3ème volume.
Surtout, ce Ka-tet n’est composé que de 3 personnes au début de « Terres Perdues ». Sans vous en dire de trop, je peux vous annoncer que ce chiffre va évoluer. A vous de découvrir si c’est à la hausse ou à la baisse.
Est-ce une chance du genre, rédemption ou une nouvelle épreuve digne d’un supplice vicieux? La question se posera plus d’une fois, car les épreuves sont nombreuses sur la route vers la Tour Sombre.
Si Roland sait où il souhaite aller, rien ne lui dit quand il y arrivera. Ni de quelle façon il pourrait accéder à la Tour Sombre. Le chemin va être d’une durée que personne ne maîtrise, ni ne peut connaître à l’avance. C’est ce qui fait la spécificité de la quête de Roland. Si rien ne semble pouvoir l’arrêter, il reste à la merci de son Destin. A moins que sa volonté de fer ne puisse faire plier les règles de sa destinée pour lui permettre d’atteindre son but.
Mais Roland, Susannah et Eddie sont encore bien loin de la Tour Sombre.
Ils vont faire, disons 6 rencontres majeures cette fois et connaître bien plus d’épreuves.
A chaque fois, leur vie prendra une nouvelle direction, même s’ils vont continuer de suivre le rayon qui les guide vers la Tour Sombre. L’expérience qu’ils vont accumuler, leur servira à un moment ou un autre, pour se tirer d’un mauvais pas. Ce qui ne veut pas dire qu’ils vont couler des jours paisibles et heureux. Bien au contraire. Ici rien n’est gratuit. Ils devront faire des efforts presque surhumains pour survivre dans ces mondes qui ne veulent pas que du bien.
Il existe bien quelques oasis, qui sont autant d’appels de sirènes à stopper la quête de la Tour Sombre. Ces moments de calme, qui seront les bienvenus au milieu de toute cette misère et ces dangers. Mais le bonheur est aussi un piège. Celui de la procrastination.
C’est dans ces cas là, quand tout est si agréable qu’il faut s’infliger la douleur de la séparation, pour répondre à l’appel de la quête. Mais qui est assez masochiste pour cela ?
Et quand le danger vous regarde droit dans les yeux, avec son regard qui sent la mort et qui exsude la maladie, quand l’heure du duel est arrivée, les pistoleros devront faire montre de tous leurs talents. S’ils sont craints et vénérés, les pistoleros sont censés avoir tous disparus. Personne ne les attend. Ils sont toujours pris pour des imposteurs. Ce qui signifie qu’ils doivent montrer quelle est leur vraie nature. Un pistolero n’assure ses démonstrations que dans la poudre, le sang et les larmes.
Bien mal en aura pris à ceux qui auront douté de ce qu’ils sont. Ceux là ne comprendront que trop tard leur erreur. Ils seront un certain nombre.

21h30 de lecture, de quoi vivre un très long trajet pour le Ka-tet.
De quoi nous attacher encore d’avantage à ses membres, apprécier la présente de Ote, détester Gasher ou l’homme tic-tac.
La lecture de Jacques Frantz est encore meilleure, je pense, sur ce « 3ème volume ». Ses changements d’intonation dans la voix selon les personnages sont très justes. L’accent qu’il prend pour Susannah, surtout quand « ré apparaît » Detta Walker, est très percutant.
Ses cris, qui sont d’angoisse ou de rage, représentent autant de coups d’accélération dans l’aventure. Jacques Frantz a un phrasé parfait. La tension monte à plus d’un instant tout au long des 175 chapitres et ses paroles dans nos oreilles avec pour conséquence une accélération nos pulsations.

Jacques Frantz a eu fort à faire avec « Terres Perdues ».
Stephen King nous laisse sur un cliffhanger des plus insoutenables.
Il vous faudra patienter légèrement (mais sûrement) le 4ème livre audio doit sortir à l'automne 2018.
Vous pourrez réfléchir à quelques devinettes d’ici là.


Xavier