Gros Câlin (Livre audio) Année de sortie : 2018

Auteur : AJAR Emile (Romain GARY)
Editeur : Gallimard Audio



Collection Ecoutez Lire, Gallimard
Lu par Jacques Gamblin
Contient 1 CD audio au format mp3.
Durée d'écoute : environ 6h15
Date de parution : 03-05-2018
ISBN : 9782072785764

Ce roman a été publié en son temps sous le pseudonyme d’émile Ajar (Romain Gary) en 1974. L’auteur qui a utilisé ce stratagème a plusieurs reprises, sans jamais se faire prendre, a de cette façon obtenu 2 prix Nobel de littérature.

Le style utilisé pour Gros câlin allie humour et esprit. Nous allons découvrir Monsieur Cousin, qui travaille dans les statistiques. Ce qui de prime abord pourrait sembler assez triste, va se transformer, sous la plume de Émile Ajar, en une vie pleine de passion et de déraison. Monsieur Cousin vit seul dans un deux pièces à Paris. Une vie tranquille jusqu’à présent. Tout va basculer après son dernier voyage en Afrique d’où il a rapporté un python de 2m20. Ce dernier a été baptisé Gros Câlin, car quand il s’enroule autour de son propriétaire, cela fait l’effet d’un très grand bras qui est toujours disponible pour vous prodiguer du réconfort.
Monsieur Cousin a aussi une passion secrète pour une collègue de bureau, Mademoiselle Mlle Dreyfus, originaire de Guyane, toujours vêtue d’une mini jupe et de cuissardes.
La présence du python dans la vie de monsieur Cousin va lui faire vivre des aventures hallucinantes. Il faut dire que monsieur Cousin a son mode de pensée, qui est plein d’esprit. Peut-être trop d’ailleurs. Ce qui lui fait perdre contact avec la réalité. Sans que sa vision du monde, bien qu’excentrique, ne soit improbable. Au début en tout cas. Et comme Monsieur Cousin ne fait pas dans la demie mesure, ses problèmes vont prendre des dimensions effroyables. C’est ce qui fait tout l’intérêt du roman : voir son héros s’enfoncer lentement mais sûrement dans ses délires. Ce qui est un vrai délice.

C’est là, dans le ressenti et le comportement hors norme de Monsieur Cousin que le talent de l’auteur est à son paroxysme. Car notre statisticien pourrait filer le parfait amour, avec lettres de noblesse, pétales de roses et chérubins. Mais la vie est ce qu’elle est… et les secrétaires aimables n’attendent pas une demande en mariage uniquement parce qu’elle ont souhaité une bonne journée à un collègue de bureau! Monsieur Cousin ne va pas vraiment le découvrir, car pour lui tout est toujours possible. Et quand la réalité le frappe de plein fouet, il trouve toujours une porte de sortie surréaliste pour avoir une réponse qui le rassure. Cette gymnastique intellectuelle, qui confine au dysfonctionnement le plus grave, Monsieur Cousin semble la pratiquer de façon assidue depuis qu’il est propriétaire de ce python, Gros Câlin. S’est-il fait hypnotiser par la bête ? Ou celle-ci a-t-elle était un effet déclencheur d’un état psychique instable ?
Quoiqu’il en soit le monde possède une toute autre couleur quand il est vu par les yeux de Monsieur Cousin. C’est triste pour lui, mais si drôle pour nous.
Il ira de mésaventures en déconvenues, avec une assurance sans borne.
C’est exquis.

Gros câlin est un bijou de littérature. Ses ambiances délirantes et loufoques le classent dans les récits psychotiques, non réalistes.
Avec la lecture de Jacques Gamblin, qui interprète le texte d’une très belle manière. Le ton est toujours juste. L’émotion présente. Le doute est palpable. C’est un délice de voir se rencontrer le texte et la voix dans ces conditions.
Un récit fou à laisser entre toutes les mains.

Xavier