Zoomancie Année de sortie : 2019

Auteur : TOMAS Adrien
Editeur : http://editions-lynks.com/



Roman broché/329 pages
Date de parution : 22 août 2019
ISBN : 979-1097434298

Le monde tel que nous le connaissons a sombré sous le poids des guerres, des épidémies et des catastrophes climatiques provoquées par une Humanité décadente et sans conscience. Les survivants ont basculé dans une colère perpétuelle, et n’hésitent jamais à en venir aux mains pour des miettes de pains ou pour rien de particulier. A Paris, les brochettes de rat constituent un met luxueux tandis que le climat du Maroc n’est guère assez chaud pour passer une nuit en extérieur. Nous suivons le parcours de trois jeunes gens qui sortent du lot habituel. Spider un génie de l’informatique, hacker recherché et invisible, tisse sa toile entouré d’arachnides, et découvre soudain un document top secret. Kamili, jeune ranger, se lie d’amitié avec la dernière née de la réserve de Mwanga, une femelle okapi porteuse d’espoir pour la suivie de son espèce, tandis que Faustine gère le dernier sanctuaire animalier de Paris, la ménagerie de Montvermeil, et reçoit la visite incroyable d’une baleine au chant apaisant.

Difficile de parler de Zoomancie sans dévoiler certaines découvertes que le lecteur aimera faire lors de sa lecture. Difficile aussi de donner son avis sans rien spoiler mais je vais m’essayer à l’exercice car j’ai eu le plaisir de lire l’ouvrage sans découvrir aucun pitch ni résumé préalable. Sans savoir à quoi m’attendre donc. Et c’est pour le mieux !
Adrien Tomas a su utiliser ses connaissances du milieu animalier (et zoologique) pour écrire ce roman post apocalyptique à destination des young adults. Pour moi, il n’y a aucun découverte de ce milieu (d’ailleurs la scène de la réserve m’a terriblement parue familière) mais c’est totalement assumé de la part de l’auteur et tout le monde ne dispose pas de ces connaissances assez pointues. Ces données s’intègrent parfaitement donc dans un récit SF qui prend rapidement le tournant du thriller. L’alternance de points de vues des personnages à travers un narrateur différent par chapitre donne du dynamisme à l’ensemble. L’intérêt étant que les différents personnages construisent une histoire collective tout en évoluant chacun de leur côté, du moins au début.
Je salue l’écriture d’Adrien Tomas qui montre ici qu’il sait définitivement jouer avec les styles. Le dernier ouvrage que j’ai lu de cet auteur, Engrenages et Sortilèges étant écrit vraiment différemment.

Zoomancie fut pour moi un roman SF agréable, tonique et percutant avec un bon équilibre et une belle écriture. Il sera d’autant plus passionnant et attractif je pense pour quelqu’un de plus novice en biologie animale. Mon seul bémol reste la couverture dont je n’aime pas du tous les traits, ce qui est assez inexplicable car elle retranscrit pourtant fidèlement l’esprit des personnages.

Tiphaine