GracelingAnnée de sortie : 2009

Auteur : CASHORE Kristin
Editeur : Orbit




Roman Broché, 300p.


Illustration de couverture : Larry Rostant


Traduction (américain) : Raphaële Eschenbrenner


Date de parution : 07 octobre 2009


ISBN : 9782360510023


Graceling est un roman de Fantasy qui s’adresse aux lecteurs à partir de 12 ou 14 ans. La lecture de ce roman de Kristin Cashore est très fluide. Vous y retrouverez dans la narration, l’influence de Tolkien, avec ces longs passages sur les personnages pour que nous les connaissions comme des amis et de longs voyages dans des no-man’s land afin qu’ils puissent être en proie au doute intérieur et démontrent toute la force de leur volonté. Pour ce qui est des scènes d’actions, elles sont assez fugaces, car très réalistes. Cela pourra peut-être en frustrer certains qui pensaient avoir des dénouements grandiloquents et théâtralisés. Il n’en est rien. L’écriture de Cashore se veut réaliste. Et cela fonctionne parfaitement.


Vous découvrirez les 7 royaumes et les Gracelings. Ils sont des citoyens comme les autres jusqu’à ce que leurs yeux changent de couleurs, signe de la révélation de leur don/malédiction. C’est alors que leur vie bascule. Leurs capacités sont toutes différentes, certains peuvent nager comme des poissons, d’autres monter aux arbres comme des singes et d’autres, comme Katsa, combattre comme 1000 hommes. Cette jeune fille, nièce de Randa, Roi de Middluns est devenue son assassin privé. Elle fait régner la terreur, se rendant chez les vassaux du Roi pour leur faire comprendre qui commande, en utilisant la violence et la terreur. Katsa s’occupe également de mission secrète, comme le soir où elle s’introduit avec Oll, le chef des espions de Middluns et Giddon, pour sauver un vieux monsieur prisonnier du roi Murgon. Ce mystérieux prisonnier n’a pas beaucoup de valeur, alors pourquoi l’avoir kidnappé ?


De son côté, Po, son petit fils va se rendre au château du Roi Randa pour essayer de retrouver son ascendant. Lui-même Graceling, il semble posséder la même habilité au combat que Katsa, ce qui va rapprocher les deux combattants. Mais à trop se rapprocher de Po, Katsa va commencer à s’éloigner de son Roi. Curieuse de savoir pourquoi le grand père de Po a été enlevé, saura-t-elle se montrer raisonnable et continuer à obéir aveuglément aux ordres du Roi de Middluns ? Le vent de liberté qui commence à souffler sur elle par l’intermédiaire de la voix de Po lui tournera-t-il la tête ? Et que trouvera-t-elle si elle décide de tourner le dos à sa vie ?


L’aventure que vous propose K.Cashore est double. Sur fond d’enquête sur les raisons de l’enlèvement de l’aïeul de Po, vous allez voyager à travers les 7 Royaumes. Il n’y a pas vraiment de complot politique et pourtant il se passe bien des choses dans l’ombre des cours. Les scènes d’entraînement aux combats entre Katsa et Po sont très instructives et vous font découvrir leurs pensées les plus intimes. L’utilisation de la capacité de Po est très bien faite et donne à son personnage autant de mystère de que sympathie. Vous découvrirez petit à petit tout le charme de chacun et voudrez les soutenir lorsqu’ils se retrouveront face à des obstacles infranchissables pour le commun des mortels.


Les Gracelings sont des sortes de super-héros aux ailes brisées par une société archaïque et violente. Il est surprenant de voir des personnages ayant autant de pouvoir rester sous la coupe des humains sans capacité. Sorte d’anti-héros, à la limite du pariât, les Gracelings ont pourtant tellement à apporter au monde. Vous accompagnerez Katsa dans ce monde hostile qu’elle peut mettre à genoux en un clin d’œil, au lieu de baisser la tête devant lui. Le poids de la société continuera-t-il de lui faire courber l’échine ?


Laissez vous guider par l’écriture de Kristin Cashore, vous passerez un agréable moment à la lecture de ce roman.


Sachez que des suites sont prévues, Kristin Cashore est en cours d’écrire "Bitterblue" qui sortira en anglais chez l’éditeur Penguin Book, section jeunesse. Et "Fire" qui est une pré quelle à Graceling a été publié en anglais au mois d’octobre 2009.


Xavier