L’âge du Chaos, vol.1 : La nuit sans fin Année de sortie : 2009

Auteur : CHADBOURN Mark
Editeur : Orbit




Roman broché/ 451 p.


Illustration de couverture : John Picacio


Traduit de l’anglais par Brigitte Mariot


Date de parution : 12 novembre 2009


ISBN : 978-2-36051003-0





Fini l’âge de raison, le monde contemporain tombe dans l’âge du chaos.





Tout commence pour Ruth Gallagher et Jack Churchill une fin de nuit londonienne quasi déserte. Ils ne se connaissent pas mais assistent ensemble à l’avènement cauchemardesque d’un monstre sur un des ponts de la Tamise. Ne pouvant supporter cela, ils s’évanouissent de concert. A leur réveil, ils découvriront que le monde a changé et que même leurs pires cauchemars ne pourraient leur montrer ce qui va arriver.


Dès lors, nous suivons ces deux personnages en perdition à travers un road trip calamiteux où les jours constituent les uniques moments de répit. Sur leur passage, tout ne sera que chaos et seuls les lieux préhistoriques porteurs de magies ancestrales pourront les protéger. Les rencontres qu’ils feront éclaireront leur ignorance et les aideront à accomplir leur mission. Car mission il y a. Et celle-ci s’avère d’une importance capitale mais ne peut être accomplie par deux héros seuls. Il leur faudra se montrer perspicaces et débusquer les bons alliés, tout en évitant les traîtres…





Ce premier tome de « L’âge du Chaos », intitulé « la nuit sans fin » est réellement étonnant.





Tout d’abord, il apparaît comme un « roman catastrophe » avec cet enchaînement de nuits où les montres terrifiants détruisent tout sur leur passage en se livrant à de véritables carnages. Les lourdes pertes humaines et la terreur qui s’installe rendent l’ambiance horriblement pesante.





Ensuite, ce roman s’appuie sur les très solides connaissances et recherches de l’auteur en matière de légendes celtes, de féerie et de geste arthurienne. Ainsi, les références se multiplient à mesure que le récit se développe. On peut également y deviner des coups de chapeau à d’autres auteurs comme Lewis Carol (De l’autre côté du Miroir) ou Ellen Kushner (Thomas le Rimeur). Aucun mythe de l’histoire Britannique ne semble laissé pour compte et nous (re)découvrons aussi bien les monstres terribles que l’Outre-Monde, ses règles et ses prairies paradisiaques.





L’histoire fait revivre les antiques lieux chargés d’histoire de la blanche Albion et l’idée de faire évoluer les personnages d’un lieu à l’autre à la recherche d’artefacts à bord de véhicules plus ou moins efficaces donne un côté touristique sympathique à cet haletant thriller d’urban fantasy.





Une lecture vraiment originale et très documentée qui vous glacera les sangs et vous entraînera dans son sillon infernal. A l’instar des personnages, vous aurez bien du mal à trouver des temps de repos entre les chapitres tant vous serez sur le qui-vive.





Osez défier les forces du chaos pour ramener l’équilibre dans le monde et aider le petit peuple à reprendre le pouvoir !


Tiphaine