La Dernière NécropoleAnnée de sortie : 2009

Auteur : KOPP Gabriel Eugène
Editeur : Griffe d'Encre



Novella, 100pages

Illustration de couverture : Alain Valet

Date de parution : 12 décembre 2009

ISBN : 9782917718155

La Dernière Necropole est le texte de science fiction qui m’a le plus passionné depuis de nombreux mois. Relativement courte et parfaitement rythmée, sérieuse et pourtant humoristique, cette novella m’a profondément marqué et renforce mon respect pour son auteur.

Eugène Gabriel Kopp aime les mots, leur sens premier, les évocations qu’ils créent dans l’esprit du lecteur. Il aime jouer avec leur sens caché pour mieux tromper. Car les apparences ou les premières impressions peuvent se révéler erronées, surtout sous la plume acérée d’un auteur éclairé.

Dans ‘La Dernière Nécropole’ vous allez cette fois découvrir une zone étrange. Nous nous situons dans un futur proche, des scientifiques découvrent des milliers de corps qui ne sont pas véritablement morts, mais pas vivants non plus. Lorsqu’ils tentent un prélèvement, le corps se transforme en poussière, puis est remplacé, à l’identique. Tous les spécialistes se retrouvent désarmés face à une telle énigme. Et les choses ne vont pas s’arranger, car une porte va être découverte, vers une deuxième zone, remplie elle aussi de gisants. S’ils se trouvent aux mêmes endroits que les premiers, leur apparence est différente. Pour tenter de percer les mystères qui vont s’accumuler, une véritable armada de spécialistes de différents domaines va débarquer et chercher à comprendre pourquoi et comment un tel phénomène se produit. A grand renfort de machines d’exploration et d’ordinateurs pouvant calculer et analyser, les hommes vont tenter de comprendre ce qui se passe sous leurs yeux. Mais comment faire pour trouver une solution qui échappe à tous les protocoles de vérification ? Et si la solution était ailleurs ? Non, ce serait trop simple, trop primaire. Il y a forcément une explication, une solution, il suffit de trouver le bon angle d’approche, de changer de point de vue, de prendre du recule. Mais lorsque vous aurez la vérité sous les yeux, pourrez vous l’admettre ?

Vous allez avoir des chocs en lisant ‘La Dernière Nécropole’, vos convictions les plus intimes risquent d’être bousculées. Vous allez vous triturer les méninges, pour essayer de trouver des solutions en même temps que les protagonistes de cette histoire. Et une fois la lecture de cette novella achevée, vous cogiterez encore plus.

La force du texte vient également du fait que tout s’appuie sur des connaissances scientifiques très poussées. Elles sont très bien intégrées et sont tout à fait accessibles même pour quelqu’un qui n’a pas fait de hautes études. Et il y a tant d’autres choses à découvrir dans « La Dernière Nécropole », mais je ne vous dévoilerai rien ici.

Le seul reproche que je ferai au texte est l’absence de traduction des citations latines. Ayant abandonné depuis longtemps l’étude de cette langue ancienne, je n’ai malheureusement pas tout compris, bien qu’ayant cherché la signification des mots dans un dictionnaire.

Dans tous les cas, que vous compreniez ou non le latin, le reste du texte est très clair. Et c’est un pur moment de bonheur de lire un écrit aussi intéressant.

Avec un petit bonus tout à fait succulent.

La Dernière Nécropole se dévore, avec cet avantage de pouvoir en reprendre une seconde fois, après l’avoir digérée. Cette seconde bouchée ne perdant rien de sa saveur.

Du très grand art littéraire avec, en prime, une magnifique illustration de couverture.

Xavier