La Parallèle VertovAnnée de sortie : 2010

Auteur : DELMEULLE Frédéric
Editeur : Mnemos




Roman Broché 336p


Illustration de Couverture : Manchu


Date de parution : 25 février 2010


ISBN : 978-2-35408-073-0


Le roman de Frédéric Delmeulle intitulé « La Parallèle Vertov », édité en cette fin de mois de février aux éditions Mnémos, est un texte qui avait été précédemment disponible sous le nom de « Nec Deleatur » sur Editeur Indépendant.com. Il a été corrigé à l’occasion de sa réédition.


Ce roman, qui annonce le début de la saga « Les Naufragés de l’Entropie », dont le prochain tome « Les Manuscrits de Kinnereth » paraîtra en 2010, est assez surprenant. Si vous commencez par lire le quatrième de couverture, vous aurez un aperçu de la trame principale de l’histoire. Mais le livre commence par un tout autre récit, qui sert en quelque sorte de préambule et qui peut se révéler assez déconcertant. En effet, les premiers chapitres nous transportent à différentes époques, pour rencontrer des protagonistes variés. Tout commence avec deux journalistes (Joseph Reboul et John Grierson) enquêtant sur la mort mystérieuse de plusieurs membres d’une même famille. Leurs recherches vont les emmener jusqu’en Afrique, mais sans qu’ils puissent trouver de réponses à leurs hypothèses. Puis, nous découvrirons Child Kachoudas et son oncle José-Luis Almédia. Et c’est à ce moment que l’aventure débute réellement et avec elle les voyages dans le temps et les situations délicates. Car comment voulez vous visiter le passé impunément ? Chaque pas posé dans une autre époque a obligatoirement une conséquence sur le futur. Il est impossible d’être un simple visiteur fantôme, aussi transparent que l’air, qui peut regarder sans ressentir la moindre émotion ce qui se déroule sous ses yeux. Mais intervenir sur le passé, peut avoir des répercussions bien plus graves qu’un simple effet papillon, car le temps démultiplie les conséquences. C’est ce que va expérimenter Child aux côtés de son oncle.


Vous allez comprendre au fur et à mesure, quels sont les enjeux de ces voyages dans le temps et de quelle façon tous ces acteurs sont reliés entre eux. Même si pour certains, le lien n’est vraiment pas évident. Dans les dernières pages du roman, vous découvrirez une explication donnée au moyen d’une théorie intéressante. Vous pourrez y adhérer ou la réfuter totalement, selon vos propres convictions (personnelles, scientifiques, religieuses, peu importe).


Il vous faudra être patient et vous laisser guider par l’écriture de Frédéric Delmeulle. Ce professeur d’histoire-géographie a dû bien s’amuser en construisant son intrigue, car il fait voyager ses protagonistes comme ses lecteurs dans plusieurs époques et en plusieurs lieux, en ayant un souci du détail. Avec des descriptions très précises de chaque endroit, aussi bien pour l’environnement que pour les personnes qui y vivent. Ces précisions vous permettent de vous croire au milieu de chaque scène et rendent encore plus sympathiques Child et son oncle.


Laissez vous entraîner au milieu de ce labyrinthe temporel, car vous suivez sans le savoir la bonne direction. Une fois votre lecture achevée, vous aurez la hauteur nécessaire pour voir l’œuvre dans son ensemble et pousser un soupir de soulagement. Mais il faudra être attentif aux détails et faire confiance, pour apprécier à sa juste mesure le travail de l’auteur.


Avec La parallèle Vertov, vous passerez un bon moment à la découverte de notre passé, ce qui vous permettra de mieux appréhender notre présent.


Un livre surprenant, qui se lit sur un rythme posé et qui va vous donner à réfléchir, une fois toutes les cartes en votre possession.


Xavier