De Fièvre et de sangAnnée de sortie : 2010

Auteur : Sire Cédric
Editeur : Le pré aux clercs




Roman Broché/446 pages


Date de parution : mars 2010


ISBN : 9782842283735


Sire Cédric revient, un an après L’enfant des Cimetières, avec un nouveau Thriller. Dans « De Fièvre et de Sang », le fluide corporel carmin coule à flot, mais sans jamais tomber dans l’horreur.


Et si certaines victimes sont violentées, ou si certains souvenirs sont traumatisants, ce n’est que pour mieux servir l’histoire. Après tout, les héros n’apparaissent sympathiques que par opposition aux malfaisants. Plus ces derniers sont fourbes et vicieux, plus les premiers deviennent méritants. De Fièvre et de Sang utilise ce système à merveille. Eva Svärta, profileuse, albinos, a eu un passé des plus difficiles. Ce qui explique très certainement les origines de sa pugnacité et sa volonté inébranlable d’arrêter les coupables des meurtres qui se produisent dans la compétence territoriale du Commandant Vauvert (déjà rencontré dans l’enfant des cimetières). Mais qui pourrait laisser perdurer les agissements de tels prédateurs ? Les meurtres commis sont sales et sanglants, il est impensable de ne pas tout mettre en œuvre, pour que le massacre soit endigué. Mais tout le problème est là : comment faire pour empêcher que les crimes cessent de se perpétuer ? Il semblerait en effet que de hautes instances tirent les ficelles dans l’ombre.


Ce nouveau thriller de Sire Cédric n’est pas véritablement la suite de L’enfant des Cimetières. Bien que nous retrouvions le Commandant Vauvert, c’est Eva Svärta qui est le personnage principal de cette enquête pour le moins surprenante. C’est elle que nous allons suivre. Nous allons découvrir sa façon de penser et d’agir, mais également ses souvenirs et ses anciennes cicatrices qui continuent de la faire saigner. Sire Cédric n’épargne rien à ses protagonistes. Au contraire, plus ils seront acculés, plus ils seront confrontés à leurs limites, à leurs phobies, plus ils devront se surpasser pour accomplir leurs missions.


Vous allez souffrir avec les victimes, espérer qu’elles puissent se sauver. Vous aurez envie de prévenir les enquêteurs du danger qui les guette. Et malgré tout, vous n’aurez pas envie de les choses se passent bien. Car ce sont toutes ses émotions que vous éprouvez en lisant le texte de Sire Cédric qui vous plaira par-dessus tout. Au-delà même de l’intrigue, ce sont les sensations que De Fièvre et de Sang vous fera éprouver qui rendent ce roman particulièrement marquant.


A lire sans attendre.


Xavier





Lien vers l'interview de l'auteur, réalisée lors du festival 30ème Salon du Livre de Paris en mars 2010: à venir