Sang d'Immortalité, suivi de Voyage avec les mortsAnnée de sortie : 2010

Auteur : HAMBLY Barbara
Editeur : Mnemos




Roman broché, 544 pages


Illustration de couverture : Alain Brion


Date de parution : 25 mars 2010


ISBN : 978-2-35408-076-1


Amateurs de littérature vampirique, cet ouvrage est indéniablement fait pour vous !


Mnemos n’a pas lésiné en offrant non pas un mais deux romans dans le même ouvrage, pour notre plus grand plaisir. L’écriture de Barbara Hambly et l’atmosphère « fin de siècle » qu’elle a su développer constituent en effet un véritable délice pour tous ceux qui apprécient les personnages aux canines surdimensionnées.


Un ancien espion britannique se fait recruter par un des vampires les plus vieux du monde afin de résoudre une série de crimes diurnes perpétués au sein de la communauté des stryges. En effet, seul un humain peut enquêter à la fois la journée et la nuit… Encore faut-il le persuader (pas trop compliqué avec un chantage en règle impliquant sa jeune épouse) mais surtout le protéger (beaucoup plus ardu quand on sait que les vampires n’aiment pas les curieux et sont toujours attirés par la perspective d’un bon repas bien arrosé…). Asher va donc mener un périlleux combat pour trouver la vérité, tout en tentant de préserver sa vie et celle de sa très intelligente femme. Enveloppé dans les brouillards nocturnes londoniens, il va découvrir le mode de vie des vampires et pourrait bien être confronté à des créatures encore plus répugnantes, capables d’errer le jour et d’agir comme les non-morts…


Cette enquête au sein de la communauté vampirique s’avère totalement passionnante à lire. Nous y découvrons à la fois la vision de l’auteur sur les créatures de la nuit mais nous suivons aussi un véritable roman policier, prenant et passionnant à souhait. Le style de Barbara Hambly, à la fois classique et travaillé, tout à fait bien traduit en français, permet une très agréable lecture. On a de ce fait du mal à laisser les personnages à la fin de « Sang d’immortalité ». Pas de soucis, puisque, grâce à Mnemos, on en retrouve certains dans la deuxième partie du recueil, intitulée «voyage avec les morts ». Je n’en parle pas plus pour ne pas dévoiler d’information par rapport au premier récit, mais sachez que la qualité est là encore au rendez-vous.


Je vous conseille également de vous attarder sur la belle couverture réalisée par Alain Brion. Ce vampire sauvage et majestueux perché sur un toit londonien avec Big Ben en fond donne littéralement froid dans le dos.


Ecrit à la fin des années 80 et enfin disponible en France, « Sang d’immortalité » regorge de à la fois d’originalité et de classicisme. Si la sensualité du vampire demeure, elle est loin d’être exacerbée comme chez Anne Rice ou Poppy Z. Brite. On reste dans un abord très anthropologique de la communauté vampirique avec de belles descriptions sur les manies et addictions de ses membres. « Voyage avec les morts », écrit en 1995, ne dénote pas.


Une excellente lecture pour deux romans inoubliables et de grande classe.


Tiphaine