Le Petit Loup rougeAnnée de sortie : 2014

Auteur : FLECHAIS Amélie
Editeur : Ankama



Collection : étincelle
Album cartonné/80 pages couleurs
Date de parution : 27 juin 2014
ISBN : 978-2-35910-405-9

Il était une fois un petit loup insouciant, tout de rouge vêtu. En allant porter un gros lapin dodu à sa grand-mère souffrante, il s’égara sur le chemin faisant fi des recommandations de sa mère louve. C’est ainsi qu’il risqua de rencontrer la méchante petite fille et son père, le chasseur. Mais l’enfant lui parut si douce, lui chanta une si jolie mélodie, qu’il accepta de la suivre chez elle pour y prendre un bon repas…

Évidemment que l’histoire nous dit quelque chose. Et bien sûr ce n’est pas le premier détournement de conte du marché, surtout sur CE conte, qui je pense est le plus adapté.
Mais voilà, Le Petit Loup Rouge possède une véritable fraîcheur. En détournant, il renouvelle. Amélie Fléchais ose même mêler les genres et prolonger son histoire d’une touche fantastique.
De ce fait, l’aventure n’a rien de réchauffé. On accepte les nouvelles interprétations avec délice. Effet renforcé par les très jolies illustrations de cet album illustré.

Ankama soigne les jeunes lecteurs et comble les plus grands. Classé jeunesse, cet album mérite d’intéresser aussi les adultes amateurs d’art. Car la naïveté et la justesse qui ressortent de ces dessins s’avèrent tout simplement magiques ! Tout y est velouté, enrobé de douceur, alors même qu’un lapin mort se fait trimbaler dans un baluchon et démembrer avant d’être avalé ! Mais on accepte la chose, car c’est la loi de la Nature. Le héros canidé reste tout mignon à nos yeux et on voudrait lui éviter les dangers qui se mettent sur sa route.

La typographie varie au gré des chapitres et des différentes narrations. On a donc droit à un découpage en chapitres et aussi à des lettrines.

Le Petit Loup Rouge constitue un album vraiment très agréable à lire pour tous et surtout à admirer. A n’en pas douter, il mérite une place de choix au rang des détournements de contes les plus réussis. Bravo !


Tiphaine