Astrid Bromure, 3 – Comment épingler l’enfant sauvageAnnée de sortie : 2017

Auteur : PARME Fabrice
Editeur : Rue de Sèvres



Album cartonné 21x29,7cm
30 pages couleurs
Date de parution : 11 janvier 2017
ISBN : 9782369812708

Astrid se sent toujours aussi seule dans sa belle maison art déco. Comme ses parents ne se décident pas à agrandir la famille, elle trouve une de ses solutions alambiquées. C’est décidé, ils se rendront tous (domestiques et animaux de compagnie compris) au Gabokonga, terre réputée pour ses enfants sauvages. Ils s’y rendront en dirigeable sous prétexte de trouver de nouvelles plantes pour la serre familiale. En réalité, Astrid compte bien attraper un enfant sauvage et le ramener avec eux. C’est sans compter sur l’intervention de pygmées, d’un jaguar malchanceux et d’une poupée vaudou à la fois pratique et embarrassante…

Encore une aventure délicieusement déjantée pour notre ingénieuse gamine qui n’en fait une fois de plus qu’à sa tête. Les gags restent là mais sont un peu moins présents que dans les deux tomes précédents.
Le récit nous entraîne ici dans une aventure digne des meilleures recherches en ethnologie avec une sympathique touche début de siècle… Nos explorateurs en herbe ne sont intimidés par aucune situation, aussi inimaginables soient elles. Cela rajoute bien évidemment de l’humour à l’ambiance générale.
On aime retrouver Astrid en pleine Nature car on voit bien qu’elle se montre toujours aussi intrépide et tête en l’air mais dans un milieu potentiellement hostile. Le décalage est encore accentué par le flegme (et aussi la sagesse) des animaux de compagnie qui accompagnent la petite aventurière.

A chaque nouveau tome, on se demande ce que va pouvoir inventer notre diablotine d’héroïne… mais Fabrice Parme nous l’a assuré l’année dernière à Angoulême, Astrid n’est vraiment pas à cours d’idées. Tant mieux !

Tiphaine