Tom Lorient (Roman)Année de sortie : 2017

Auteur : MURAIL Marie-Aude
Editeur : L'école des loisirs



Collection Medium Poche de l’école des loisirs
Age conseillé : 12-16 ans
Broché/160 pages
Illustration de couverture : Sereg
Date de parution : 15/02/2017
ISBN : ISBN: 9782211231695

Alors qu’il rentre d’une soirée très arrosée, le jeune dépressif sous traitement Tom Lorient, quitte sans raison la nationale pour une départementale qui l’éloigne de chez lui. Subitement, sa voiture tombe en panne. En en sortant, il se retrouve face à ce qui ressemble à une soucoupe volante. Puis ses occupants l’enlèvent et lui font subir des expériences.
Environ trois heures après, Tom se réveille dans sa voiture au son des informations de la radio. Que s’est-il réellement passé pendant ce « missing time » ? Tom a-t-il simplement abusé du désastreux mélange alcool/antidépresseurs ? Ou a-t-il réellement été l’objet d’un enlèvement extra-terrestre ? Il décide de mener l’enquête…

Voici la version poche d’un roman pour ados paru en 1999. Marie-Aude Murail y exprime encore une fois tout son talent de narratrice tout en s’appuyant sur une solide documentation sur l’ufologie.
Son héros a subi un fort traumatisme comme beaucoup de victimes supposées des extraterrestres. Elle plante donc le décors tout à fait efficacement entre hallucinations et paranormal. Au passage, l’écrivain détail aussi certains traits psychologiques et méthodes de soins comme on pourra en retrouver dans son excellente série Sauveur et fils.
Il n’y a pas à dire, Marie-Aude Murail est une experte en création d’histoires de tous genres, toujours avec un formidable étayage documentaire. Le vocabulaire est en outre soutenu, certes avec parfois un langage populaire utilisé par les personnages en rapport avec leur fonction dans l’histoire. Ce n’est pas une lecture « facile » pour les jeunes, mais bien un récit qui fait réfléchir et offre des informations et un langage parfois complexes. Les lecteurs adultes se retrouveront d’ailleurs parfaitement dans cette lecture, que beaucoup apprécieront sans aucun doute. Ce fut d’ailleurs mon cas.
Cerise sur le gâteau, des allusions appuyées aux tragédies de Racine, Phèdre en tête, à grands renforts de citations.
L’humour n’est pas non plus oublié dans ce romain même si il reste assez discret par rapport à d’autres écrits de l’auteur.

Tiphaine