Les cochons dinguesAnnée de sortie : 2017

Auteur : DUFREYNEY L./PRICKLY Miss
Editeur : Delcourt



Collection jeunesse
Album cartonné/48 pages couleurs
Date de parution : 23 août 2017
ISBN : 978-2-7560-9512-7

Issu d’une ferme contrainte de fermer, le cobaye César intègre un groupe de cochons d’Inde vivant dans un grand enclos à l’intérieur d’un salon familial. Sous le regard inquisiteur des humains qui l’ont ramené, il « subit » l’accueil des autres habitants de l’enclos. L’un ne fait que dormir, un autre est obnubilé par la nourriture, un troisième ronchonne, un quatrième explore et un dernier se passionne pour les fils électriques et tout ce qui se ronge. César est persuadé qu’on lui en veut, qu’il est en danger et ne pense qu’à s’échapper.

Voici une aventure rigolote et très bien réalisée sur les cochons d’Inde. Ou plus particulièrement sur un cobaye adepte de la théorie du complot.
Les dessins des attitudes de chacun sont particulièrement réalistes. Ils reprennent les expressions de ces petits NAC parmi les plus expressifs au niveau vocal. Les habitudes des animaux sont bien décrites. Les réactions des humains appropriées ; et ce que pourraient penser les « chons » (diminutif utilisé couramment par les amateurs) ne choque pas, bien au contraire.
On sourit, les blagues fonctionnent sur la caricature ou le comique de répétition.
De plus, la plupart des informations données sur les cobayes sont bonnes. Lorsque quelque chose cloche dans la BD, c’est rectifié dans le mémo de fin d’ouvrage (exemple : erreur sur la quarantaine lors de l’arrivé du nouvel animal).
Les données concernant les soins, les races et les comportements sont bonnes. Elles pourront permettre aux jeunes maîtres de bien connaître leur compagnon et de rectifier si des erreurs sont commises.

Un album très réussi, drôle et un peu surréaliste par moments. Il contient une foule d’informations de qualité sur les cobayes. Les dessins sont très expressifs. A conseiller à tous les jeunes futurs propriétaires, et aux fans de cochons d’Inde qui apprécieront sans conteste que les infos soient justes ainsi que les bouilles si expressives de ces héros décalés.

Tiphaine