La Magie de Paris, 1 – Le Cœur et le sabre (Roman)Année de sortie : 2017

Auteur : GAY Olivier
Editeur : Castelmore



Broché/320 pages
Age conseillé par l’éditeur : dès 12 ans
Illustration : Anne-Claire Payet
Date de parution : 18/10/2017
ISBN 9782362312458

Escrimeuse plutôt douée de part sa taille hors norme et son entraînement acharné, Chloé est une adolescente ni vraiment bien ni vraiment mal dans sa peau. Elle évite les garçons, qui la surnomment « le tank », comme la peste. Et se contente de traîner avec ses deux copines Nour, l’amie d’enfance, et Célia, la tombeuse.
Un soir où elle est restée tardivement au gymnase du lycée comme après chaque entraînement, elle découvre le nouvel élève de sa classe en fâcheuse posture face à un combattant très agressif et avec une allure peu normale. Finalement contrainte d’intervenir, elle mène un combat impitoyable lors duquel l’assaillant lui transperce le cœur de sa lame. Thomas, son compagnon de classe, décide de la sauver et entame alors un étonnant rituel qui les lie irrémédiablement l’un à l’autre en faisant d’elle son « chevalier ». Chloé se découvre une force insoupçonnée et se met à ressentir les émotions de Thomas. Mais ils ont doublement enfreint la règle : aucun adoubement ne doit avoir lieu avec un mage non majeur et aucun chevalier n’est une fille ! Les autres mages et chevaliers les accusent bientôt de mettre leur mission, celle de sauver Paris des invasions de goules, en péril…

Trilogie pour jeunes ados La magie de Paris se veut à la croiser des genres cape et épée, aventure et fantastiques. L’idée de base est plutôt bonne avec des personnages bien distincts et un twist final pour ce premier tome qui ne manquera pas de surprendre les jeunes lecteurs.
En revanche, je n’ai pas franchement vibrer ni à la lecture des combats (trop vieille ? trop « févalesque » ?). Et je n’adhère ni à la forme des dialogues, ni au vocabulaire choisi (franchement pas assez « dans le temps » à mon goût) ni aux références foisonnantes qui ne me paraissent ni adaptées au lectorat ni aux personnages. Bien évidemment cela ne gênera probablement pas la lecture de personnes moins regardantes mais cela m’a clairement stoppé tout enthousiasme.

Un premier volet honnête avec de bonnes trouvailles mais un style qui ne m’a pas convaincue…

Tiphaine