Berserk, tome 34Année de sortie : 2011

Auteur : MIURA Kentaro
Editeur : Glénat Manga



Collection Seinen

Format : 130 mm x 180 mm

244 pages

Editeur Japonais : Hakusensha

Paru en avril 2011

ISBN : 978-2-7234-8074-1



Préparez vous au pire ! Ganishka est totalement hors de contrôle. Devenu une créature titanesque, il va répandre la destruction et le carnage autour de lui. Face à lui, Griffith avec l’armée du Faucon, à laquelle se sont ralliés les seigneurs de Midland. Mais cela sera-t-il suffisant face à une telle puissance destructrice ? La bataille peut commencer, le sang va couler.



Ce 34ème volume de Berserk est le plus bestial jamais paru. La confrontation entre l’armée du Faucon et Ganishka est d’une violence sans limite. De son côté Ganishka a totalement perdu le contrôle de son esprit et détruit tout sur son passage, sans véritablement savoir pourquoi. Griffith quant à lui doit employer toutes les ressources dont il dispose pour sauver le monde. Si certains seront effrayés par les moyens employés par Griffith, ils seront rappelés à la raison par Sonia.



Kentaro Miura s’est donné du mal dans ce 34ème tome de Berserk. Les représentations des monstres sont impressionnantes. Toujours aussi détaillées, les créatures sont exposées en pleine page. Ce qui vous permet d’admirer leur réalisation, vous pourrez découvrir sur les dernières doubles pages les différentes sources d’inspiration de Kentaro Miura en matière de représentation graphique des mythes et légendes, c’est époustouflant. Je vous conseille d’ailleurs de vous attarder sur ces scènes de combat, car l’action bat sont plein, ce qui laisse très peu de place aux dialogues. Et si l’affrontement n’est pas si long que cela, c’est parce que les forces en présence sont d’une puissance incommensurable.



Et encore une fois, Kentaro Miura réussit, tout en clôturant un passage important de l’histoire à rebondir pour ouvrir de nouvelles perspectives.

Dans ce 34ème épisode de Berserk nous n’avons presque pas vu Guts, il y a fort à parier qu’il reviendra sur le devant de la scène dès la prochaine parution.



Xavier