Clothroad, vol.4Année de sortie : 2011

Auteur : KURATA Hideyuki/OKAMA
Editeur : Kaze Manga




Collection : Shônen up!


194 pages NB


Date de parution : 20 janvier 2011


ISBN : 9782820300058





Les 7 top-models qui représentent les 7 plus grandes marques viennent d’arriver à Royal Castrato pour participer au Clothroad, ce combat visant à déterminer qui est la plus puissante des marques. Situation peu commune, Royal Castrato a décidé de remercier Dame May quelques jours seulement avec le grand combat et ce au profit d’une jeune prodige, Juliette. Il est évident qu’un top-model comme Dame May ne peut laisser passer un tel affront et alors que le Clothroad se déroule, elle fait irruption sur le ring pour démontrer à tous sa suprématie.


Et encore vous n’êtes pas au bout de vos surprises !





Décidemment, tout s’accélère dans Clothroad. Les jumeaux viennent de retrouver leur mère. Fergus doit trouver un moyen de concevoir un vêtement pour elle afin de sauver le monde (rien que ça). Et pendant ce temps Jennifer a développé ses techniques de combats avec le top-model Dame May (excusez du peu). Vous allez également voir les meilleurs mannequins s’affronter lors du Clothroad. Chacun avec ses compétences, les points forts et son égo surdimensionné va tenter de réduire à néant les aspirations de ses opposants. Mais la tâche n’est pas simple, car nous avons affaire à la crème de la crème. En tout cas, les techniques employées sont très différentes les unes des autres. Ainsi l’issue du combat n’est jamais certaine.





Le dessin d’Okama a encore un peu évolué dans ce 4ème tome de Clothroad. Il semble plus affiné, plus délicat. Cela est peut-être du au fait que les protagonistes sont les meilleurs mannequins du monde, ce qui oblige à un maximum de rigueur dans le trait. Toujours est-il que vous allez être très agréablement surpris de découvrir la beauté de ces représentations.





Clothroad n’en finit pas de s’améliorer avec le temps. Que ce soit d’un point graphique, comme d’un point de vue scénaristique.


Une série à suivre avec la plus grande des attentions.





Xavier