Blue Exorcist vol.6Année de sortie : 2011

Auteur : KATO Kazue
Editeur : Kaze Manga


AO NO EXORCIST © 2009 by Kazue Kato /SHUEISHA Inc.

Collection Shônen

Date de parution: 15/09/2011

194 pages

ISBN 978-2-82030-204-5

Rin a bien du mal à retrouver la confiance de ses camarades depuis qu’il a utilisé devant eux ses flammes bleues durant le camp d’été, révélant ainsi sa nature de démon.
Le groupe se trouve actuellement à l’antenne de Kyôto de l’Académie de Croix-Vraie. Il cherche à défendre l’œil droit de l’entité démoniaque Fujô-ô, le gauche ayant déjà été dérobé. Les soupçons se tournent naturellement sur les gardiens de l’œil. Tout porte à croire que l’espion est le chef de la secte Myôda, c'est-à-dire le père de Ryûji.
En réalité, la vérité éclatera un peu plus tard, lorsque que le vrai coupable, sous pression, dévoilera son identité. Mais les soucis ne feront que commencer.
Dans ces conditions, Rin éprouve encore plus de mal à maîtriser ses émotions. Il aura donc du mal à redonner confiance à ses camarades mais aussi à parfaire son entraînement. L’échéance de l’examen pour devenir exorciste et laver Rin de tout soupçon approche à grands pas. Saura-t-il s’en sortir honorablement et ainsi montrer patte blanche à ses amis ?

Voici un volume dominé par le complot. La tension entre les différents protagonistes est maximale. Tandis que le jeune héros maladroit montre de nouveau ses failles.
La pression retombe sans qu’on ait la conclusion de l’histoire. En effet ce volume 6 comporte deux chapitres bonus à la fin. On retrouve les différents personnages de l’aventure dans des situations relativement cocasses. Le second bonus, consacré aux états d’âme Kuro, le familier de Rin à l’apparence de chat, s’avère carrément burlesque.
Je préfère le premier bonus qui met en scène Shiemi et les jumeaux Rin et Yukio dans un train fantôme.

Toujours aussi bien dessiné (petit faible pour le passage dans la prison en ce qui me concerne), ce volume 6 donne un bon rythme à l’aventure.
Il équilibre les phases de complot, les révélations, les combats et les aventures personnelles, notamment l’apprentissage de Rin. Les deux bonus sont les bienvenus, redonnant sa fraîcheur initiale à la série.
Blue Exorcist est décidément un shônen fort sympathique !


Tiphaine