Amatsuki vol.3Année de sortie : 2011

Auteur : TAKAYAMA Shinobu
Editeur : Kaze manga



Collection shônen up!

208 pages/NB

Date de parution : 15/09/2011

ISBN : 978-2-82030-196-3

Tokidoki s’est retrouvé dans Amatsuki, un monde parallèle du Japon de l’époque Edo. Cet univers ressemble trait pour trait à la réalité, sauf qu’il est rempli de Yokai. Les conflits entre yokai et humains sont légion.
Tokidoki serait « l’être immaculé », un personnage capable de faire les bons choix grâce à son innocence. Hélas, il se trompe bien souvent d’itinéraire et n’arrange pas vraiment la situation des occupants d’Amatsuki.
Pour l’heure, Tokidoki a choisi pour mission de sauver la princesse Ginshu en levant la malédiction qui pèse sur elle. Il se rend donc vers Nihonbashi avec la jeune sœur de la princesse, Sinshu. Malheureusement, la nature de la malédiction n’est pas vraiment celle qu’a imaginée Tokidoki et sa croisade pourrait bien avoir des conséquences dramatiques pour les humains d’Amatsuki.

Si la narration reste dense et pas toujours abordable, on retrouve un point essentiel dans ce tome 3 : la description de plusieurs pratiques (et corps de métiers) de l’époque Edo. Cela manquait réellement dans le tome 2 car, rappelons-le, Tokidoki, a été transporté dans ce monde au départ parce qu’il manquait de connaissances sur l’Histoire de son pays. Cette fois, on se penche bien sur les rites et coutumes de l’époque, ce qui est vraiment appréciable. Le nombre de personnages et surtout la quantité importante de phases de rêves, visions ou/et flashes back saccadent néanmoins l’histoire de façon excessive. On a vraiment du mal à se repérer à certains moments, ce qui alourdit considérablement la lecture.

Du côté du dessin, la part belle est faite aux personnages et à leurs expressions. Il faut admettre que les effets sont joliment maîtrisés. Par contre, on aurait aimé un peu plus de détails sur les cases, notamment au niveau des décors.

Ce volume 3 se rapproche donc plus du récit initial que le précédent mais il conserve des lacunes au niveau de la clarté de l’histoire et du détail dans les dessins. Il reste meilleur que le tome 2 mais ne suffit pas pour rendre la série hyper accrochante de mon point de vue.


Tiphaine