Vampire Hunter D, vol.5Année de sortie : 2011

Auteur : KIKUCHI Hideguki/TAKAKI Saiko
Editeur : Kaze manga



Collection : Seinen

240 pages NB

Date de publication : 01.12.2011

Isbn : 978-2-82030-246-5


C’est toujours avec un très grand plaisir que l’on se replonge dans l’univers gothique de Vampire Hunter D.

Le dessin de Saiko TAKAKI ne fait que de s’améliorer au fur et à mesure des parutions, ce qui vous permet désormais d’apprécier avec encore plus de satisfaction les aventure de D, ce chasseur de vampire aux pouvoirs surprenants et impressionnants.

Comme vous le savez désormais, chaque volume vous raconte une histoire différente. Dans ce 5ème tome, D va avoir fort à faire. Après avoir été blessé d’une flèche à l’épaule, il se sent attiré vers un château duquel provient une musique. Il y découvre un couple entrain de danser. Il se réveille alors soudainement au milieu de la forêt. Tout cela n’était finalement qu’un rêve d’une réalité pourtant palpable. D’ailleurs sa main a ressenti elle aussi la douleur.
Finalement D continue son chemin jusqu’à un village qui l’accueille en semblant le connaître. Et pour cause, tous les villageois ont fait le même rêve que lui, la nuit dernière !

Vous allez vous promener entre rêve et réalité dans ce 5ème tome de Vampire Hunter D. Il vous faudra régulièrement vous poser la question de savoir où vous vous trouvez. Vous ne saurez pas forcément pour autant si vous avez deviné juste. Mais au final peu importe. Tout ce qui compte, comme dans chaque aventure de Vampire Hunter D, c’est que D continue de progresser dans ses investigations et réussisse à surmonter les épreuves auxquelles il doit faire face.

Le scénario de ce 5ème volume de Vampire Hunter D est très obscur, ce qui colle parfaitement avec l’ambiance gothique de la série. Presque toute l’action se déroule de nuit. Le dessin de Saiko TAKAKI est de plus en plus maîtrisé, ce qui permet de s’attarder plus longuement sur les pages. Autant dire que Vampire Hunter D semble avoir désormais atteint ses lettres de noblesses (sans vouloir faire un jeu de mot facile).
Seule ombre au tableau, il faudra attendre l’automne 2012 pour pouvoir lire le 6ème volume.

Xavier