Princess Nightmare vol.1Année de sortie : 2012

Auteur : NOGUCHI Mei
Editeur : Soleil Manga


© MEI NOGUCHI 2009 / MAG Garden Inc.

Collection gothic
192pages NB + 2 p. Couleur
Date de parution : 04/04/2012
ISBN : 978-2302022904

Little, éternelle adolescente dans la fleur de l’âge, a fêté ses 114 années de vampirisme. A cette occasion, elle a choisi un cadeau un peu particulier : vivre une adolescence ‘normale’ au sein d’un collège avec des amies et un petit copain. Son grand frère vampire Radu n’a pas vraiment accepté de bonne grâce mais le chef de lignée, Brad Draculea, a trouvé la demande assez sympa. Protégée par son ours en peluche Cheshire et par un loup garou, Little se rend donc accompagnée de Radu et d’un ami à eux au Japon dans un collège sans histoire.
Hélas, la vie insouciante est de courte durée car des meurtres monstrueux sont relatés dans le journal local. Van Helsing, chasseur, vient sur les lieux car il soupçonne l’intervention d’êtres fantastiques. Il tombe nez à nez avec Little désireuse de régler les choses à sa manière. Du coup, le chasseur sait maintenant qu’il y a des vampires dans cette partie du Japon.

Ce volume 1 est la première partie d’un diptyque. La suite sera publiée en mai toujours chez
Soleil manga.
On rentre vite dans le vif du sujet et nous nous retrouvons avec un manga gothique entre shôjo (côté sentimental faible ici mais liens familiaux et questionnement de l’héroïne assez importants) et le shônen (pas de combats mais une problématique de luttes d’influences et des touches d’humour assez typiques).
Le côté graphique est bien léché, avec de jolies ambiances grâce aux décors et surtout aux tenues et coiffures de Little.

On a là une histoire vampirique assez classique à la sauce japonaise avec des personnages types (Van Helsing, des démons comme le basilik, des vampires…) qui ne dérogent pas aux codes (boivent du sang, vivent la nuit…).
Ce premier tome se termine par un cliffhanger dramatique qui laisse l’héroïne abasourdie. Nous attendons donc de savoir comment elle va pouvoir rebondir.

Un nouveau diptyque vampirique honnête : pas extrêmement novateur mais assez agréable à lire pour les amateurs.

Tiphaine