Jackals, volume 1Année de sortie : 2008

Auteur : MURATA Shinya/KIM Byung Jin
Editeur : Ki-oon




Format : 13 x 18 cm


210 pages


Date de parution : 11 septembre 2008


ISBN : 978-2-35592-028-8





Cicero City est une ville sale, où la corruption règne sans égale. Deux clans s’y affrontent. Gabriella détient le nord et Tennouren le sud. Ce dernier ne cesse de gagner des parts de marché, ce qui n’est pas tolérable pour le clan Gabriella. Mais un affrontement direct aurait des conséquences dramatiques. La solution, qui a été choisie est la suivante : faire appel aux services des Jackals, des assassins mercenaires aux capacités hors du commun, presque surnaturelles. Leur mission : tuer pour le plus offrant, n’importe qui, n’importe quand.


Nichol est l’un de ces Jackals. Son arme porte le nom d’alligator, une sorte d’énorme lame qu’il faut tenir par le milieu. Les blessures infligées sont toujours mortelles, car cette lame déchiquète autant qu’elle découpe. Sa mission s’engageait tranquillement par un massacre en règle, jusqu’à ce qu’arrive Green Eyes, qui est pourtant un membre du clan qui emploie Nichol, le clan Gabriella. Pourquoi Green Eyes veut-il réduire au silence le Jackal afin d’effacer toute trace pouvant remonter au clan Gabriella ? C’était sans compter sur les capacités de combats vraiment phénoménales de Nichol. Mais ce combat contre Green Eyes va le faire devenir un ennemi du clan Gabriella. Situation qui n’est souhaitable pour personne.


Nichol pourra-t-il survivre seul face à ce clan ? Quelles rencontres lui réserve le destin ?


Ce manga est une succession de combats à l’arme blanche qui me rappelle Berserk, avec un scénario beaucoup plus fouillé. Car ici les affrontements sont toujours justifiés, soit par un contrat, soit par un lien d’amitié. Les capacités étonnantes des Jackals ne sont en rien expliquées dans ce premier volume et de nombreuses questions restent en suspend. Le passé des différents protagonistes ne demande qu’à être exploré pour lever le voile du mystère qui est posé sur eux.


Jackals est une série qui commence très fort. L’ambiance de la ville de Cicéro est pesante. Elle rappelle White Chapel en l’an 1888. Les clans mafieux ont l’air aussi détestables l’un que l’autre et l’on se prend à avoir de la sympathie pour les Jackals, alors qu’ils sont des assassins au sang froid. Osez les rencontrer en lisant ce premier volume.





A noter que le premier tome est sorti en avant première pour la Japan Expo qui a eu lieu du 3 au 6 juillet 2008. Il sera disponible à la vente avec le 2ème tome le 11 septembre 2008.