Rozen Maiden, édition de luxe, vol.3Année de sortie : 2013

Auteur : PEACH-PIT
Editeur : Soleil Manga


ROZEN MAIDEN © 2002 by PEACH-PIT / Shueisha Inc.

Collection Gothique
164p. NB/couleurs
Date de parution : 27 mars 2013
ISBN : 978-2302028012

Pour ce 3ème volume de Rozen Maiden, les relations entre les poupées et Jun vont évoluer.
Une rivalité implacable existe entre les poupées, à cause du « jeu d’alice ». Si Jun ne comprend encore les raisons et les règles de ce combat, les Rozen maiden n’en démordent pas : il ne peut en rester qu’une seule au final.

Une nouvelle confrontation avec Suigintô aura vite lieu. Mais avant cela, Jun va se retrouver dans le monde des rêves avec Suiseiseki. Il va y découvrir son arbre, qui est si petit et faible qu’il fait pitié. Si seulement Jun pouvait gagner en puissance. Mais Suiseiseki ne peut pas trop l’aider, car elle n’est plus liée à un humain, ce qui amoindrit ses capacités.

L’attitude des poupées est toujours surprenante, mais elles semblent faire de nouvelles concessions. Si elles demeurent de belles petites pestes, elles sont dans le même temps très attachantes. Il se passe quelque chose d’évident de leur part vis-à-vis de Jun. Pour autant, il ne faut pas oublier qu’elles se sont révélées être de froides calculatrices précédemment. La méfiance serait peut-être de mise. Mais Jun n’en est pas là. Sa nouvelle préoccupation sera dans un premier temps l’état de son arbre.

Peach Pit s’amuse toujours autant avec un scénario complètement fou. Les rebondissements sont nombreux, pour toujours plus d’action. Les petits intermèdes humoristiques sont bien présents (cf combat dans l’escalier) pour notre plus grand plaisir. Mais lorsque le combat fait rage : pas de quartier, la survie des poupées en dépend.
Avec un dessin très soigné, Peach Pit vous sert un très beau manga, rempli de belles robes et de poupées plus vraies que nature. La méchanceté et le machiavélisme de certaines vous rappelleront rapidement qu’il ne faut jamais se fier aux apparences.

Pour ce 3ème volume de Rozen Maiden, avec une couverture en couleur très travaillée, c’est Suiseiseki, qui est à l’honneur. Ce personnage a une personnalité surprenante, pour ne pas dire complexe. Cela donne un peu plus de piment à l’histoire.
Rozen Maiden est une belle série gothique. Ce manga a un double intérêt : il est très intéressant à lire ; et avec sa très belle couverture, il constitue un bel objet.
Prenez en soin, comme si vous teniez entre vos mains l’une des poupées.



Xavier